Blog Bayard Éditions

Collaboration

Ben Urwand

Un nouvel éclairage historique

Ben Urwand révolutionne l’histoire de cette période :  celle des  patrons des studios hollywoodiens face au pouvoir hitlérien entre 1933, année de l’arrivée du dictateur au pouvoir, et 1941, année d’entrée en guerre des Etats-Unis,. Que les studios hollywoodiens se soient en grande partie tus devant le sort réservé aux juifs d’Europe est un fait bien établi. Mais ce n’est peut-être que la partie émergée de l’iceberg, comme le soutient Ben Urwand dans ce livre. Travaillant à partir d’archives américaines et allemandes, l’auteur montre que Hollywood a travaillé avec l’Allemagne nazie de manière volontariste : il était essentiel pour les studios de conserver la maîtrise du marché en Allemagne, pays d’Europe qui comptait le plus grand nombre de salles de cinéma.

Censure

Les nazis ne se contentaient pas de censurer les films sur leur territoire : ils cherchaient à contrecarrer toute tentative de produire une oeuvre qui leur soit hostile et affiche des vedettes juives. Ben Urwand montre également l’usage troublant qui fut fait des bénéfices amassés par ces mêmes studios. Intransférables aux Etats-Unis en vertu de la législation nazie, ils furent réinvestis dans la production d’images d’actualité ou dans des entreprises allemandes. Hollywood était la vitrine des Etats-Unis et son histoire reste inséparable de
celle du pays. Le livre de Ben Urwand est hanté par cette question : que ce serait-il passé si davantage de productions hollywoodiennes avaient alerté l’Europe de la menace nazie ?

Ben Urwand est historien, chercheur à l’université d’Harvard. Après avoir travaillé sur La liste de Schindler de Steven Spielberg et sur la représentation des afro-américains au cinéma, il se consacre à cet important travail sur les relations entre Hitler et les principaux patrons des studios hollywoodiens. En 2011, il obtient une prestigieuse bourse à Harvard qui lui permet de terminer sa recherche et de publier The Collaboration en octobre 2013.

 

 

Laisser un commentaire