Blog Bayard Éditions

Une enquête sur le bouddhisme moderne vécu en Occident, loin des exigences religieuses des bouddhistes asiatiques.

COUV_9782227492257

 

Le bouddhisme tel que nous le concevons aujourd’hui est un produit de la sécularisation européenne. Depuis la seconde partie du XIXe siècle, des intellectuels anticléricaux ont cherché à remplacer l’héritage biblique de l’Europe par les anciennes doctrines de l’Inde, jugées plus rationnelles. L’enseignement du Bouddha semblait particulièrement indiqué. Sans Dieu, sans Sauveur, sans révélation écrite, il paraissait à même de réformer l’Occident en l’asseyant sur de nouvelles bases.

L’anthropologue Marion Dapsance démontre comment le bouddhisme est devenu une nouvelle philosophie progressiste dont le but est moins l’épanouissement des individus qu’une véritable réforme de notre monde.

 

 

Marion Dapsance est docteur en anthropologie de l’École Pratique des Hautes Etudes  (EPHE, Paris) et a enseigné l'histoire du bouddhisme en Occident à l'Université Columbia (New York). Elle est également l'auteur des Dévots du bouddhisme (Éd. Max Milo, 2016).

Format : 12 x 17,6 cm, 175 pages, 16,50 euros.

Laisser un commentaire