Blog Bayard Éditions

narrow_peuplechosesLe peuple et les choses

Paris au XVIIIe siècle

Arlette Farge

Une promenade érudite dans le Paris du XVIIIe siècle

Objets inanimés...

Au XVIIIe siècle comme aujourd’hui, on comprend mieux les individus et les communautés en observant les relations qu’ils entretiennent avec les objets qui les entourent, et plus largement, le lien qui unit l’humain au non-humain, l’animé à l’inanimé. A cette époque,   divers objets et animaux encombrent les rues de Paris, des  objets enfermés, sacrés, parfois traités comme des personnes. Des objets qui portent la mémoire des événements survenus à côté d’eux.

De la  petite histoire à la grande

Objets comme la fontaine, ou objets de la voirie, ceux qui servent à voir et à savoir, ou encore les objets des supplices. Par cet aller-retour entre les êtres et les choses, Arlette Farge dévoile l’aptitude des hommes à se servir des objets ou à s’en tenir éloignés, et nous rappelle que ce sont ces rapports sociaux et politiques aussi qui font l’histoire.

 

Historienne du XVIIIe siècle, directrice de recherches au CNRS-EHESS, Arlette Farge est l’auteure d’une trentaine d’ouvrages dont "Le Bracelet de parchemin",  "Essai pour une histoire des voix" et "La Déchirure", aux éditions Bayard.

Laisser un commentaire