Archive dans juin 2016

Petite spiritualité du foot

9782227489226.inddUne formidable méditation sur les richesses spirituelles du foot, à l’occasion de  l’Euro 2016

Là où il y a des gens, il y a Dieu.

Et faire du foot, c’est s’approcher de Dieu. Voilà la conviction du Père Bruno Sautereau, athlète qui exerce la fonction d’arbitre de foot depuis des décennies. Le foot, sport universel et populaire par excellence est pour lui le moyen de vivre sa foi.

 

Pour la première fois il a décidé d’écrire sous forme de témoignage tout ce qui fonde son amour de ce sport et qui est indissociable de spiritualité : la joie de la pratique sportive  et de la vie d’équipe, le dépassement de soi, la découverte et le respect des autres, la recherche de la non-violence, le don de soi, l’altruisme, le sport comme facteur de paix, de moment où des nations différentes se donnent rendez-vous.

 

Un récit passionnant, étonnant, plein de sagesse, d’espoir et d’enthousiasme, qui, loin des discours sur les malversations, l’argent, transforme le regard sur ce sport et ceux qui le pratiquent et en fait saisir la grandeur.


Bruno Sautereau est prêtre en Seine-et-Marne et arbitre de football. Marathonien puis footballeur, cet athlète fréquente, depuis plus de trente ans, autant les églises que les stades. Son amour du sport est indissociable de sa foi. Il exerce aujourd’hui les responsabilités de délégué de la Fédération française de foot pour l’Île de France.

 

 

 

 

Format : 17,8 x 12,3 cm, 160 pages, 12,90 euros.

L’héritage Tibhirine

 

Cardinal Philippe Barbarin, François Cheng, Jean-Pierre Flachaire, Thomas Georgeon, Jean-Marie Lassausse, Claude Rault, Frère Jean-Pierre Schumacher, Leila Tennci, Marc Trévidic, Jean-Paul Vesco

Les témoignages des plus grandes personnalités liées à Tibhirine, avec une préface exceptionnelle du pape François

Le 27 mars 1996, sept moines trappistes étaient enlevés en Algérie. Deux mois plus tard, leur mort a soulevé l’émotion de toute la communauté internationale.

Cette petite communauté de l’Atlas vivant en proximité avec ses voisins algériens est allée jusqu’au bout de l’amitié et de la fidélité à une vie monastique plantée en terre d’islam. Vingt ans après, les « héritiers » de Tibhirine, personnalités diverses, aux regards très différents, mais toutes marquées d’une manière ou d’une autre par cette communauté, témoignent de ce qu’a représenté la présence des moines de Tibhirine et de l’importance, pour aujourd’hui, de cette coexistence fraternelle et respectueuse qui était possible entre le christianisme et l’islam.

 

Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon,

François Cheng, écrivain de l’académie française

Jean-Pierre Flachaire, prieur du monastère Notre-Dame de l’Atlas à Midelt (Maroc),

Thomas Georgeon, moine cistercien, postulateur de la cause en béatification des 19 religieux (dont les 7 frères de Tibhirine) morts en Algérie,

Jean-Marie Lassausse, prêtre de la Mission de France, chargé de l’administration du monastère de Tibhirine,

Claude Rault, Evêque de Laghouat

Frère Jean-Pierre Schumacher, moine survivant de Tibhirine,

Leila Tennci, philosophe

Marc Trévidic, magistrat, ancien juge d’instruction au pôle antiterrorisme,

Jean-Paul Vesco, dominicain, évêque d’Oran,

Sous la direction de Christophe Henning.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 180 pages, 14,90 euros.

Une année avec François d’assise

9782227488793L’ouvrage se présente sous la forme d’une anthologie de 365 courts textes, parmi les plus beaux de François d’Assise et d’autres auteurs franciscains, comme Claire d’Assise, saint Bonaventure, Antoine de Padoue, Maximilien Kolbe…

 

Une introduction composée des écrits du pape François sur le saint qu’il préfère, une biographie et une présentation de la mystique franciscaine complètent cet ouvrage qui livre un formidable aperçu de la spiritualité franciscaine.

 

Depuis plus de huit cents ans, cette spiritualité et ce charisme qui ont pour objet constant le souci des pauvres sont toujours présents dans le monde entier.

 

 

Un ouvrage grand public à la portée de tous.

 

François, d’Assise (Assise vers 1182 – Assise 1226), fondateur de l’ordre des Franciscains est devenu le chantre de l’amour divin, de la fraternité universelle et de l’absolue pauvreté. Immense figure du christianisme, il poussa à ses ultimes limites l’idéal de pureté et de joie évangéliques que son ordre eut pour mission de propager dans le monde. En 1266, le ministre général des Franciscains, saint Bonaventure, imposa une version officielle de la vie de François, la Legenda major. Celle-ci devait supplanter La Vie composée quelque temps auparavant par Thomas de Celano, qui avait transmis l’image d’un saint parlant aux oiseaux.

 

 

 

Format : 20 x 20cm, 580 pages, 29,90 euros.