Archive dans février 2017

Petite spiritualité des fleurs (À venir)

Les fleurs nous élèvent et nous donnent une idée du divin

Dans ce petit livre très illustré, Michaël Lonsdale évoque une passion dont il a peu parlé jusqu’alors, les fleurs. Il raconte avec simplicité et poésie, les fleurs qui le marquent et dont il aime la compagnie, celles de son enfance, celles qui évoquent pour lui des femmes qu’il a admirées ou aimées, sa mère, ses tantes, Marguerite Duras, Thérèse de Lisieux, les fleurs de la Bible et les fleurs imaginaires qu’il peint, chez lui.

Elles sont source d’émerveillement et de méditation sur la beauté du monde. Des messagères qui le relient au mystère de la Création et au divin. Il avoue aimer la beauté, en tant qu’attribut de Dieu. Les fleurs s’offrent, en gestes d’amour. Et « l’amour, c’est Dieu Lui-même ».

Un texte original et singulier, plein d’émotion.

 

Une trentaine de gravures de fleurs et des peintures de Michaël Lonsdale.

 Michaël Lonsdale est comédien. Il a joué avec les plus grands metteurs en scène et cinéastes. Il a remporté un César pour son interprétation de frère Luc dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux. Il est l’une des voix chrétiennes appréciées du grand public.

 

Format : 12 x 19 cm, 180 pages, 14,90 euros.

Protestants et Catholiques

Quels désaccords, quelles différences entre catholiques et protestants ?

Pour fêter le cinq centième annivrsaire de la Réforme, événement fondateur du protestantisme, deux personnalités du monde chrétien engagées dans le dialogue œcuménique « s’affrontent » et mettent en lumière les fondements historiques et théologiques de leur propre Église.

 

Avec courtoisie mais sans concession et avec beaucoup de pédagogie, ils discutent de thèmes variés et fondamentaux qui renvoient aussi bien à la foi qu’au dogme et à l’actualité. Un débat passionnant, plein de fougue et d’intelligence.

 

Jean-François Clavairoly est pasteur, président de la Fédération protestante de France depuis 2013. Il a publié en Paroles d’alliance, Dialogue entre un pasteur et un rabbin sur la société française avec Haïm Korsia, grand rabbin de France (François Bourin, 2011).

 

Michel Kubler, est prêtre, théologien, ancien rédacteur en chef de La Croix. Il dirige à Bucarest, le Centre œcuménique Saint Pierre – Saint André. Il a publié chez Bayard en 2014, Petit parcours de foi.

 

Loup Besmond de Senneville est journaliste au service religion du quotidien La Croix. Il a publié chez Bayard en 2014 Chercher Dieu et veiller sur l’homme. Repères pour une éthique chrétienne, avec Xavier Lacroix.

En librairie, le 1er mars 2017.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 16,90 euros.

Plus tard, je serai un enfant

Événement : pour la première fois, Eric-Emmanuel Schmitt accepte de se confier et de se raconter dans un livre d’entretiens .

Pour la première fois, Eric-Emmanuel Schmitt se confie et évoque son enfance avec une émouvante sincérité, ses vocations multiples, sa vie… Qui était le petit Eric-Emmanuel à Lyon, dans les années 60 ? Quelles histoires avait-il déjà en tête ? Ce livre permet de découvrir ses années de formation, son milieu, ses rêves, ses regrets…

Ses nombreuses confidences sur sa vie, ses valeurs, ses multiples activités, le sens qu’il donne à l’existence, à l’art, font le prix de ce livre exceptionnel. Ses très nombreux lecteurs dévoreront les différents chapitres de ce livre pour entrer dans l’intimité de leur auteur. Cet ouvrage permet de faire connaissance avec un écrivain, dramaturge, philosophe, bien différent des clichés que certains peuvent avoir sur lui. Et bien plus surprenant.

 Le livre contient un carnet de photographies inédites.

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 700 pages, 16,90 euros.

Évangiles et actes

Un guide de lecture complet des 4 Évangiles et des Actes des Apôtres, avec les textes dans la nouvelle traduction liturgique.

Les quatre évangiles et les Actes des apôtres font partie du Nouveau Testament. Ils sont relatifs à la vie de Jésus et à son enseignement.

Le père Christophe Raimbault propose un guide de lecture suivi de chacun de ces écrits, avec le souci de rendre accessible au plus grand nombre la richesse des textes bibliques.

Chaque passage étudié reprend le texte original. Le commentaire se fonde sur une explication des termes et des expressions les plus importants, suivi d’une description précise du contexte historique et religieux.

Un ensemble de questions simples sont proposées pour faciliter un partage en groupes.

À la portée de tous et réunis en un seul volume, un guide pratique pour lire, comprendre et partager les Evangiles et les Actes.

Le père Christophe Raimbault est vicaire général du diocèse de Tours. Docteur en théologie, diplômé de l’École biblique et archéologique de Jérusalem, il enseigne la Bible à l’Institut catholique de Paris. Son commentaire de l’évangile de Jean, publié par la revue Prions en Église, s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires.

Format : 14,5 x 19 cm, 700 pages, 16,90 euros.

Je vous écris de la Terre Sainte

Les chrétiens ont un rôle à jouer pour la paix en Terre Sainte.

David Neuhaus connaît intimement la Terre Sainte. Arrivé à Jérusalem à 15 ans,  il a pris la nationalité israélienne. Converti au christianisme, devenu jésuite, il a tissé des liens avec toutes les communautés, tous les responsables religieux et les habitants de toutes classes sociales. Dans cet ouvrage, il propose des écrits organisés autour de trois grands thèmes : la Terre sainte aujourd’hui, les relations juifs et chrétiens et La Bible et la Terre sainte.

Il défend l’idée qu’en Terre sainte, si les chrétiens sont peu nombreux, impuissants et pauvres, ils n’en sont que plus libres de vivre l’Évangile. Quant aux chrétiens d’Occident, il les enjoint à utiliser un langage qui décrirait la réalité selon une nouvelle perspective : la Terre sainte est le lieu où Dieu a placé les juifs, les chrétiens et les musulmans, non pour combattre, mais pour se reconnaître comme frères et sœurs.

Un texte très fort, très beau, très clair aussi, qui s’appuie sur de solides arguments théologiques et un langage plein de douceur.

David Neuhaus, 55 ans, est Jésuite et de nationalité israélienne, vicaire du Patriarcat de Jérusalem pour la communauté hébraïque francophone et pour les migrants. Originaire d’Afrique du Sud où sa famille avait fui l’Allemagne nazie, il est devenu l’une des personnalités les plus importantes de la communauté chrétienne de Terre sainte.

Il a publié, avec Alain Marchadour, le livre La terre, la Bible et l’histoire (Bayard, 2006).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 500 pages, 22,90 euros.

Jésus avant les évangiles

Une formidable enquête historique et psychologique sur les façons dont on a pu faire mémoire de Jésus avant la rédaction des évangiles.

Mais comment a-t-on transmis le souvenir de Jésus ? Qui étaient les premiers témoins oculaires ? Quelles chaînes de transmission ont permis aux rédacteurs des évangiles d’écrire leurs textes, près d’un siècle après la mort de Jésus ? Le travail de Bart Ehrman met l’accent sur la critique textuelle du Nouveau Testament, le Jésus historique et l’évolution du christianisme primitif. Avec ce dernier livre, best-seller aux États-Unis en 2016, l’auteur propose audacieusement de s’interroger le rôle et le fonctionnement de la mémoire, à la fois individuelle et collective, pour comprendre la construction, voire l’invention, de la figure de Jésus comme sauveur. Il s’appuie pour cela sur les meilleures études scientifiques contemporaines sur la mémoire et sur une profonde connaissance des textes antiques, chrétiens et apocryphes.

Ce livre est écrit comme une enquête policière : quelles traces avons-nous du personnage Jésus ? Quelles preuves historiques ? Comment évaluer les témoignages dont nous disposons ?

Un livre captivant.

Bart D. Ehrman est un spécialiste américain du Nouveau Testament, auteur de nombreux best-sellers aux États-Unis. Professeur émérite d’études religieuses à l’université de Caroline du Nord, il a publié plus de vingt-cinq livres, dont trois manuels de collège et obtenu une reconnaissance du grand public avec quatre best-sellers du New York Times. En France est paru Les christianismes disparus, La Bataille pour les Ecritures, apocryphes, faux et censures (Bayard, 2007).

 

En librairie, le 22 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 350 pages, 21,90 euros.

L’Amour en guerre

Un document exceptionnel !

Rien ne prédestinait l’institutrice guadeloupéenne Aimée Jean-Baptiste et l’instituteur parisien Bernard Garigue, à sortir de l’oubli. Jusqu’à ce qu’ils apparaissent dans un ensemble de lettres abandonnées sur une brocante parisienne à la fin des années 2000. Bouleversés par cette correspondance découverte par hasard, les auteurs, Fabien Deshayes et Axel Pohn-Weidinger, qui mènent des recherches sur les écrits intimes, ont voulu redonner vie à ce couple des années 1950 et 1960, en explorant des fonds d’archives et en retrouvant leurs proches.

Leur démarche : non pas pénétrer dans l’intimité de ce couple, mais au contraire en sortir, et faire dialoguer une période historique précise – la guerre d’Algérie – avec une biographie singulière. Au fil de l’enquête, se révèle l’histoire d’une femme enceinte accablée par sa hiérarchie et d’un pacifiste appelé du contingent en Kabylie. Dans les lettres qu’ils s’échangent, le lecteur suit pas à pas leur relation amoureuse marquée par une histoire politique dont nous ne sommes pas encore sortis.

Au croisement de l’histoire intime et de la peinture sociale, c’est un regard inédit sur les Trente Glorieuses et sur la guerre d’Algérie, décrite à travers la voix de ceux dont elle a bouleversé l’existence : les appelés et leur famille.

Fabien Deshayes est sociologue, post-doctorant à l’Université de Genève, dans l’équipe de sociologie de l’éducation (SATIE), associé au Cresppa-Gtm. Ses recherches croisent les questions de la famille, de l’éducation, de la pauvreté et des écritures professionnelles.

 Axel Pohn-Weidinger est sociologue, chercheur à l’université de Göttingen et membre associé au Cresppa-Gtm et au Centre Georg Simmel.  Il s’intéresse aux écritures professionnelles et intimes, à l’Etat social et aux rapports ordinaires au droit.

 

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 280 pages, 18,90 euros.

Le mystère du mal

À partir du renoncement de Benoît XVI à la papauté, un remarquable essai sur le sens du courage face à l’Histoire.

En accomplissant son « grand refus », Benoît XVI n’a pas fait preuve de lâcheté, mais d’un courage qui prend un sens et une valeur exemplaires. Sa décision attire l’attention sur la distinction entre deux principes essentiels de notre tradition éthico-politique, dont nos sociétés semblent avoir perdu toute conscience : la légitimité et la légalité.

Si la crise que traverse actuellement notre société est si grave et si profonde, c’est parce qu’elle ne met pas seulement en question la légalité des institutions, mais aussi leur légitimité, ni seulement, comme on le répète trop souvent, les règles et les modalités de l’exercice du pouvoir, mais le principe même qui le fonde et le légitime.

Le « mystère du mal » dont parle l’apôtre Paul n’est pas un sombre drame théologique qui retarde la fin des temps,  paralysant et rendant toute action énigmatique et ambiguë, mais un drame historique où chacun est appelé à jouer son rôle sans réserve et sans ambiguïté.

Giorgio Agamben est né en 1942 à Rome, auteur d’une œuvre théorique reconnue et traduite dans le monde entier, c’est un des plus grands philosophes contemporains, spécialiste de Walter Benjamin, Jacob Taubes mais aussi Foucault, Heidegger… Il a longtemps enseigné en Italie et en France. Son œuvre porte sur l’histoire du droit et de l’art, les questions théologiques et politiques, et plus particulièrement sur le sens messianique de l’histoire.

 

En librairie, le 15 février 2017

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Manifeste d’une jeunesse trahie

Le livre coup de poing de toute une génération

La génération des moins de 35 ans hérite d’un contexte marqué par le chômage et la précarité, et une déperdition de la vie intellectuelle qui nuit à la démocratie et nous empêche de trouver les solutions pour sortir du marasme.

Chez ces jeunes, l’abstention est au plus haut et le Front national est devenu le premier parti des votants. Les deux auteurs dénoncent : notre société est malade. Les raisons de cette évolution se trouvent dans l’héritage de cette jeunesse.

Un héritage qui construit le présent et l’avenir et qui prend pour eux la forme d’une trahison, une pensée unique instillée par un pouvoir qui promeut le conformisme et qui fait fi des valeurs sociales et environnementales.

Les auteurs relèvent dix sujets politico-économiques qui concernent leur génération, ils en critiquent les dogmes établis et proposent, dans une optique progressiste, des alternatives.

Un livre coup-de-poing qui donne des pistes de réflexions aux lecteurs, dont le rôle de citoyen est aujourd’hui questionné.

Mathias Thépot, 29 ans est journaliste économique. Il  a participé à l’ouvrage Mon amie c’est la finance – Comment François Hollande a plié devant les banquiers (Bayard, 2014) et a écrit, avec Michel Rocard, Lettre aux générations futures en espérant qu’elles nous pardonneront (Bayard 2015).

Thomas Golovodas, 32 ans est expert des questions fiscales et budgétaires. Il est par ailleurs militant dans le mouvement Diem25.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 190 pages, 14,90 euros.

Méditations quotidiennes

Le troisième volume des homédies du pape François à la chapelle Sainte-Marthe.

Depuis son élection, chaque matin un peu après 7 heures, le pape François célèbre une messe dans la petite chapelle de la maison Sainte-Marthe, où il a choisi de vivre au Vatican. C’est l’occasion d’homélies devenues extrêmement populaires et dans lesquelles il fait passer régulièrement ses messages. Beaucoup font référence à l’actualité, sociale ou religieuse.

Ce livre nous offre les textes des homélies entre la fin 2015 et le mois de septembre 2016. Le pape évoque dans ces pages, non seulement les grands thèmes de sa foi, mais également les défis auxquels se trouve confrontée l’Église catholique. Le lecteur suit sa pensée, ses espoirs et ses craintes. Et accompagne sa prière.

Le pape François, depuis le début de son pontificat, a bousculé l’Église, réformé la Curie romaine et entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques : pauvreté, charité, miséricorde.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 230 pages, 14,90 euros.

Mort, où est ta victoire ?

Comment comprendre aujourd’hui la notion de salut ? Un essai brillant rédigé comme une enquête philosophique et spirituelle.

« Mort, où est ta victoire ? » s’exclamait saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens. La victoire est autre… Il s’agit d’être sauvé. Mais comment comprendre aujourd’hui cette injonction ? Le salut, une notion périmée ? De quoi aurions-nous à être sauvés, d’ailleurs ?

Denis Moreau nous entraîne dans une enquête passionnante autant théologique que philosophique. Ce livre est une relecture contemporaine de la notion de salut s’appuyant sur des textes philosophiques et religieux. On y croise Moïse, saint Paul et Jésus-Christ, Descartes, Pascal, Spinoza, Nietzsche, Sartre, Wittgenstein mais aussi Kurt Cobain, une publicité pour un gel douche et une description pratique de certains péchés capitaux.

Le thème du salut est beaucoup plus présent dans notre modernité qu’on ne le pense. Ses usages dans la pensée contemporaine sont parfois bien surprenants, et ce parcours plein de rebondissements. Cet essai propose ainsi une véritable philosophie du salut pour aujourd’hui.

Denis Moreau est philosophe, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de philosophie. Il enseigne à l’université de Nantes. Spécialiste de Descartes, il a dirigé un Dictionnaire des monothéismes (Le Seuil) et publié plusieurs ouvrages dont Les voies du Salut (Bayard, 2010), première version de l’essai Mort, où est ta victoire ?

 

Format : 14,5 x 19 cm, 350 pages, 19,90 euros.

Nouveau Testament et psaumes

Le Nouveau Testament et les 150 Psaumes dans la nouvelle traduction liturgique en un seul volume de poche.

Le Nouveau Testament et les Psaumes constituent les textes les plus souvent lus et médités par les chrétiens. Ils sont réunis en un seul volume, dans la nouvelle traduction liturgique.

Pour les chrétiens, la Bible se compose de l’Ancien Testament (écrits antérieurs à Jésus) et du Nouveau Testament.

Le Nouveau Testament est l’ensemble des écrits relatifs à la vie de Jésus (les 4 Évangiles et les Actes des Apôtres)  et à l’enseignement de ses disciples (notamment les lettres de saint Paul). Le mot testament peut se traduire par alliance.

Le livre des psaumes (que l’on appelle aussi psautier) fait partie de l’Ancien Testament. Il est composé de 150 psaumes, prières chantées sur un air de psaltérion par les juifs comme par les chrétiens.

Pour les chrétiens (particulièrement les moines), les psaumes font partie de la prière que l’on chante aux offices. À chaque messe, un psaume est chanté.

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 21,90 euros.

Qu’est-ce que la vie éternelle ?

Comment croire encore à la vie éternelle ? Des réponses claires, vivantes et accessibles.

« La vie éternelle ? Même les croyants ne sont plus sûrs d’y croire… ». Plaisanterie entendue régulièrement autour de nous.

Un certain nombre de ces catholiques de France vont, à des rythmes plus ou moins réguliers, à la messe dominicale où ils disent quand vient le Credo : « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir » (Symbole de Nicée-Constantinople).

En effet, comment comprendre aujourd’hui la notion de « vie éternelle » ? Comment même l’admettre quand on a traversé dans son existence un deuil, une séparation, l’injustice d’une maladie incurable, d’un accident ? Michel Wackenheim propose, à partir de témoignages recueillis en paroisse,  une parole de discernement, adressée autant aux croyants qu’aux non croyants. Distinguer immortalité, résurrection, réincarnation…

Quelles sont les grandes conceptions des sagesses de la mort et de l’après mort ? Qu’est-ce que la foi en une vie future ? L’auteur s’attache à répondre à bon nombre de nos questions pour faire apparaître la singularité de la proposition chrétienne : nos histoires ne prennent pas fin avec la mort…

Michel Wackenheim est archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Compositeur de chants liturgiques, il  collabore depuis de nombreuses années aux revues liturgiques et religieuses de Bayard (Signes, Signes Musiques et Prions en Église). Il anime de nombreuses sessions et rencontres de formations catéchétiques et spirituelles.

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Signaux Sensibles

La pensée est avant tout sensible. Le philosophe Jean-Luc Nancy donne une place centrale aux arts et au corps.

Deux philosophes s’entretiennent sur la situation et sur la signification de l’art aujourd’hui : ce que son nom veut dire désormais, ce que, bien loin d’être un nom désuet, il nous donne à penser de neuf.

La pensée très élaborée de Jean-Luc Nancy sur ce sujet est reprise mais aussi prolongée au cours d’une discussion où Jérôme Lèbre s’interroge avec lui sur la meilleure manière de saisir l’engagement du corps sensible dans l’activité artistique et l’approche des œuvres, la relation de l’art à la technique, à l’histoire, sa modulation en arts traditionnels et nouveaux, sa position actuelle vis-à-vis de la religion, de la politique et de la littérature.

Jean-Luc Nancy est l’un des philosophes les plus importants en Europe et les plus écoutés actuellement. Il est l’auteur d’une centaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues et lus bien au-delà du public spécialisé, y compris par les amateurs et les professionnels du monde de l’art.

 Jérôme Lèbre est directeur de programme au Collège international de philosophie où il tient un séminaire régulier articulant art, technique et politique ; auteur de cinq ouvrages où les questions de l’héritage actuel du romantisme et de la transformation de l’art reviennent constamment;c’est dans ce contexte qu’il a rencontré Jean-Luc Nancy.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 19,90 euros.