Archive dans mars 2017

La Religion de l’Homme

La nouvelle édition d’un chef d’œuvre de méditation sur l’humanité, à la croisée des cultures.

Issu de conférences données par l’auteur en 1930, La Religion de l’Homme livre la réflexion d’un esprit puissant sur l’homme, l’universel, l’artiste, l’Absolu et s’interroge, en termes très modernes, sur la nature du spirituel.

Loin d’être abstrait, le questionnement de l’auteur prend appui sur son expérience de vie, sa pratique de l’écriture, ses lectures de la littérature religieuse indienne et son intime familiarité avec la poésie inspirée des Fous de Dieu du Bengale, qu’il a côtoyée depuis l’enfance.

Un tel livre ne saurait laisser indifférent le lecteur d’aujourd’hui qui, plongé dans des temps troublés, réfléchit sur sa place dans l’univers.

Il promeut également une société solidaire et autonome, fondée sur la coopération et l’éducation,  qui détermine son propre rythme de croissance.

Rabindranath Tagore (1861 -1941) fut à la fois musicien, romancier, dramaturge, et philosophe indien dont l’œuvre, immense et polymorphe, a eu une profonde influence. Formé à la culture anglaise et occidentale autant qu’à la culture indienne et à la méditation, il a développé des idées pionnières sur la croissance humaine et le développement. Il a été couronné par le prix Nobel de littérature en 1913. Nombre de ses romans et nouvelles ont été adaptés au cinéma, par le cinéaste Satyajit Ray.

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Vie de Mahomet

Une vie de Mahomet écrite « comme un roman » par un des plus grands écrivains romantiques français et redécouverte par Tahar Ben Jelloun.

Avec cette merveilleuse petite biographie romantique, Lamartine nous fait découvrir cet immense personnage qu’est Mahomet. C’est en poète que Lamartine raconte l’engagement spirituel du prophète de l’islam et lit le Coran, et c’est en romancier et dramaturge qu’il nous fait vivre l’itinéraire de ce « messager ».

Relire aujourd’hui ce texte, c’est paradoxalement faire l’expérience d’un regard neuf et rafraîchissant sur l’histoire de la naissance de l’islam et celle de son fondateur. Pour Lamartine, Mahomet appartient à notre patrimoine spirituel et à notre histoire commune entre Orient et Occident. Comme le souligne merveilleusement l’écrivain Tahar Ben Jelloun dans sa présentation : « A l’époque, l’islam n’était pas confondu avec la violence et la terreur. C’est pour cela qu’il est important de relire cette biographie écrite avec passion et lucidité par un grand poète. »

Alphonse de Lamartine (1790 -1869), poète, romancier, dramaturge et prosateur en même temps qu’un homme politique qui participa à la Révolution de 1848 et proclama la Deuxième République. C’est l’une des grandes figures du romantisme  en France.

Tahar Ben Jelloun est un écrivain marocain, né le 1er décembre 1944 à Fès. Il reçoit en 1987 le prix Goncourt pour son roman La Nuit Sacrée. Il est également membre de l’académie Goncourt depuis 2008.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Le Notre Père

Le « Notre Père » commenté par la grande philosophe, helléniste, et mystique du 20ème siècle.

Dans une lettre à son conseiller spirituel dominicain, Simone Weil indique ce que fut pour elle le Notre Père, texte fondateur du christianisme, à partir de l’été 1941, deux ans avant sa mort. Seule prière qu’elle s’autorisât à réciter en un temps de catastrophe où le nazisme paraissait tout-puissant, « [le Notre Père] contient toutes les demandes possibles ; on ne peut pas concevoir de prière qui n’y soit déjà enfermée. »

Le commentaire de Simone Weil, rédigé quelques mois plus tard, présente huit méditations sur les versets du Notre Père tels qu’ils sont apparus pour la première fois dans l’évangile de Matthieu – et repris dans la liturgie des églises chrétiennes. Ces méditations avaient été publiées dans le recueil posthume de 1950 Attente de Dieu – sous le titre « A propos du Pater » -, mais comme une note marginale. Elles méritent aujourd’hui d’être mises en pleine lumière afin d’être lues et méditées pour elles-mêmes car il s’agit, sous une forme ramassée et dépourvue de tout jargon, d’un des sommets de l’œuvre de Simone Weil.

 

Simone Weil (1909 – 1943) est une des philosophes les plus importantes du 20ème siècle. Bien qu’elle n’ait jamais adhéré explicitement par le baptême au catholicisme, malgré une profonde vie spirituelle, elle est reconnue et se considérait comme une mystique chrétienne. Brillante helléniste, interprète de grands textes littéraires, philosophiques et religieux  et des écritures sacrées hindoues. Ses écrits connaissent un très grand succès depuis de nombreuses années.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Les nouveaux acteurs de l’Islam

Ces musulmans qui se battent pour un islam républicain

Ce livre, fort, plein d’espoir et basé sur des témoignages, veut dire des choses nouvelles sur l’islam. Il veut briser l’écueil qui enferme l’islam dans un discours  apologétique : « c’est une religion de paix qui n’a rien à voir avec les violences commises en son nom » ou un discours polémique : « l’islam porte en lui la violence, on n’en sortira jamais. »

Pour cela, elle a choisi de faire connaître des musulmans pratiquants qui reconnaissent une forme de porosité entre la doctrine musulmane classique et cette violence, rendue possible par le cadre de pensée musulman majoritaire aujourd’hui. Chacun d’eux expose ses convictions sur les impasses de la doctrine actuelle et raconte comment il a pris ses distances avec elle.

On découvre comment ces « acteurs de l’islam », de nationalité, de formation très différentes, ont, chacun à leur manière, élaboré un nouveau rapport au texte, à Dieu et donc aux autres. Conjuguant leur profond attachement à la tradition islamique avec une forme de liberté vis-à-vis d’elle, ils sont présentés comme des exemples pour l’avenir.

Avec la préface de Rachid Benzine.

 

Anne Bénédicte Hoffner est journaliste à La Croix, au service Religion, spécialiste du monde musulman. Les nouveaux acteurs de l’islam est son premier ouvrage.

Format : 14,5 x 19 cm, 190 pages, 16,90 euros.

Y-a-t-il un catho dans la salle ?

Pour tout savoir sur la foi catholique, les théologiens répondent…

Cet ouvrage regroupe plus de cent questions touchant aux différentes thématiques de la foi catholique.

Le credo, les anges, l’esprit saint, les sacrements, les textes… Ces questions, toutes simples et fondamentales sont regroupées en trois grandes parties : la Bible, Dieu, la vie spirituelle.

  • De quelle faute Adam et Eve se sont-ils rendus coupables ?
  • Pourquoi la Bible est-elle si violente ?
  • Qu’est-ce qu’être catholique ?
  • Peut-on aller en enfer ?
  • Qu’est-ce que le monde invisible ?
  • Que veut dire « mariage indissoluble » ?
  • Jésus nous dit : « Ne jugez pas. » Mais est-ce toujours possible ?

 

À ces questions, d’une infinie diversité, les plus grands théologiens, des prêtres, des exégètes, répondent, clairement. La forme : Une question, une réponse de maximum deux pages.

Ce livre est une mine pour s’informer, réfléchir, découvrir !

Les théologiens, prêtres, écrivains qui ont participé à cet ouvrage : Anne Soupa, Anne Lécu, Christine Pedotti, Bernard Sesbouë, Henri-Jérôme Gagey, Roland Gosselin, Michel Kubler, Gérard Billon, Franck Javary, Luc Forestier, Antoine Nouis, Emmanuel Pisani, Christian Petitfils, Michel Legrain, Sylvain Gasser, Jacques Nieuviarts, Philippe Marsset, Frédéric Louzeau…

Format : 14,5 x 19 cm, 250 pages, 14,90 euros.

En librairie, le 12 avril 2017

SAINTS ! 333 vies extraordinaires

Plus de 300 biographies de Saints dont celles, inédites, de nombreuses personnalités modernes.

Cet ouvrage permet de découvrir des récits d’hommes et de femmes à la foi exemplaire, originaires du monde entier, comme sainte Kateri Tekakwitha, fille de chef iroquois !

Les livres sur les vies de saints et de bienheureux sont nombreux, mais peu abordent les saints les plus récents: Jean XXIII, Jean-Paul II, Louis et Zélie Martin, premiers parents à être canonisés, bienheureux Charles de Foucauld, etc.

Depuis le pontificat de Jean-Paul II, le culte des saints s’est considérablement développé. Les canonisations n’ont jamais été aussi nombreuses que depuis les années 1990. Jean-Paul II en a canonisés plus de 2000 !

Un beau livre avec une trentaine de reproductions en couleurs.

 

 

Xavier Lecoeur, journaliste spécialisé en culture et religion, a notamment publié chez Bayard Jeunesse deux biographies, l’une sur Mère Teresa et l’autre sur Jean-Paul II. Il est chroniqueur régulier à la Croix et Prions en Église et s’est spécialisé dans les récits historiques des saints.

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.

12 bonnes raisons de se révolter

Redonner à la révolte un sens positif et spirituel

La révolte est souvent confondue avec le refus violent d’une situation insupportable. Elle a pourtant des visages multiples, du retrait pacifique du monde aux contestations collectives et bruyantes de l’ordre social. Pour André Guigot, la révolte sans la spiritualité se résume à la violence du refus. C’est l’esprit qui élève la révolte en lui donnant un sens. Les résistances silencieuses et nourries de la puissance de la foi (en l’Homme, en la Révélation ou dans la Nature…) transforment lentement l’ordre des choses en ne cédant rien sur les injustices du monde. Des révoltés célèbres sont convoqués ici pour nous servir de guides : Camus, Thoreau, Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela …

Pour l’auteur, il est urgent de redonner à la révolte un sens spirituel et positif, pour que les refus du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, de l’exploitation humaine sous toutes ses formes ne soient plus mis en avant par la violence mais par un appel renouvelé à la dignité de l’humanité. Cet ouvrage en présente les enjeux et quelques visages, à la manière d’un hommage engagé.

Un texte « grand public », original et percutant.

André Guigot est professeur au Lycée Nicolas Appert d’Orvault, agrégé de philosophie et diplômé du Collège international de philosophie. Spécialiste de Sartre, il anime de nombreuses conférences. Ses livres s’orientent vers les thèmes de la nature et de l’amour. Il a publié notamment Petite philosophie de la passion amoureuse (Milan, 2004) et chez Bayard Qui pense quoi ? (2012) et Pour en finir avec le bonheur (2014).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.