Archive dans 20 février 2018

Le devoir d’hospitalité

Ne perdons pas notre âme !

Pages de BAYARD COUV EDWY 3

Ce court texte sincère et brûlant est un véritable « J’accuse » contemporain qui  dénonce l’injustice de criminaliser celles et ceux qui se portent au secours des migrants partout en Europe. Rédigé dans l’urgence, il a rencontré un très grand intérêt dans toute l’Europe.

Edwy Plenel a voulu proposer un petit livre accessible au plus grand nombre, très argumenté et précis, pour réveiller les consciences endormies. Il rappelle les valeurs républicaines et européennes de la solidarité et du « vivre ensemble ».

Criminaliser le « secours à autrui »,  comme dans le cas de Cédric Herrou, c’est s’opposer aux « droits imprescriptibles et naturels de l’Homme »  (Déclaration des droits de l’Homme.)

Notre devoir est de « jeter des ponts » et  d’accueillir l’autre homme, si nous ne voulons pas perdre notre âme et notre histoire.

 

 

Edwy Plenel, né en 1952, est journaliste depuis 1976. Ancien directeur du Monde, il a depuis cofondé le site Mediapart qui a ouvert le 16 mars 2008, et qui a joué un rôle-clé dans la révélation de nombreuses affaires (Bettencourt, Cahuzac, Panama…) Auteur de nombreux livres à succès, il a été lauréat du prix Médicis essai.

Format : 12,5 x 20,5 cm, 40 pages, 3,50 euros.

En librairie le 8 novembre 2017

Qu’ont-ils fait du bouddhisme ?

Une enquête sur le bouddhisme moderne vécu en Occident, loin des exigences religieuses des bouddhistes asiatiques.

COUV_9782227492257

 

Le bouddhisme tel que nous le concevons aujourd’hui est un produit de la sécularisation européenne. Depuis la seconde partie du XIXe siècle, des intellectuels anticléricaux ont cherché à remplacer l’héritage biblique de l’Europe par les anciennes doctrines de l’Inde, jugées plus rationnelles. L’enseignement du Bouddha semblait particulièrement indiqué. Sans Dieu, sans Sauveur, sans révélation écrite, il paraissait à même de réformer l’Occident en l’asseyant sur de nouvelles bases.

L’anthropologue Marion Dapsance démontre comment le bouddhisme est devenu une nouvelle philosophie progressiste dont le but est moins l’épanouissement des individus qu’une véritable réforme de notre monde.

 

 

Marion Dapsance est docteur en anthropologie de l’École Pratique des Hautes Etudes  (EPHE, Paris) et a enseigné l’histoire du bouddhisme en Occident à l’Université Columbia (New York). Elle est également l’auteur des Dévots du bouddhisme (Éd. Max Milo, 2016).

Format : 12 x 17,6 cm, 175 pages, 16,50 euros.

N’oublions pas Tibhirine

Un témoignage et un document exceptionnels à l’heure de la béatification des moines de Tibhirine.

 

COUV_9782227492707Que Tibhirine ne devienne pas le symbole de la clôture, de l’enfermement, mais ouvre l’avenir à l’amitié, née de la vie et du martyre des moines !

Alors que l’Église catholique se prépare à reconnaître le « martyre » des sept moines de Tibhirine, voici un document exceptionnel sur l’héritage de ce haut-lieu spirituel en Algérie.

Quinze années durant, en dépit de nombreuses difficultés et tragédies, Jean-Marie Lassausse, prêtre et paysan, va veiller sur le monastère de l’Atlas. Malgré « le brouillard qui s’est épaissi progressivement sur le monastère depuis dix ans », le climat politique de l’Algérie et le contexte international, il raconte comment la vie à Tibhirine apporte un témoignage bouleversant, indispensable à notre monde.

Préfaces de Mgr Henri Teissier, archevêque émérite d’Alger et de dom Thomas Georgeon, postulateur du dossier de béatification des sept moines.

 

Jean-Marie Lassausse, prêtre et agronome, a vécu et travaillé en Tanzanie, Égypte, Maroc et Algérie où, depuis 2000, il cultive la terre avec les voisins musulmans. C’est auprès d’eux qu’il a découvert l’héritage spirituel des frères de Tibhirine. Il a passé quinze ans à s’occuper de l’exploitation agricole du monastère et à accueillir les visiteurs et pèlerins. Il est l’auteur, avec Christophe Henning, d’un premier témoignage Le Jardinier de Tibhirine, publié aux éditions Bayard, Prix de littérature religieuse 2011.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 175 pages, 16,90 euros.

Quand vous priez, dites Notre Père

« Cette prière me rassure, je ne me sens plus déraciné et je ne suis plus un orphelin »

Pape François

 

COUV_9782227493810_PLAT1

 

Dans ce précieux petit livre, le Pape François illumine chaque verset du Notre Père dans une conversation inédite, exceptionnelle, avec le Père Marco Pozza, théologien et aumônier de prison. La prière que Jésus a donnée à ses disciples entre alors en résonance avec la vie de Jorge Mario Bergoglio, avec sa mission apostolique, et les inquiétudes et les espoirs des femmes et des hommes d’aujourd’hui.

Depuis le début de son pontificat, le Pape François, a bousculé l’Eglise, réformé la Curie romaine et entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques : pauvreté, charité, miséricorde.

 

Format : 12,5 x 17,5 cm, 150 pages, 14,90 euros.