Catégorie dans Histoire des religions

Le monothéisme et le langage de la violence

Un remarquable essai sur les liens qui unissent les religions monothéistes à la violence.

MONOTHEISME ET LANGAGE DE LA VIOLENCE

En nous offrant cette « enquête sur le langage de la violence dans la Bible », Jan Assmann réalise un livre indispensable à la compréhension de notre situation contemporaine devant le radicalisme religieux et sa violence. Nous découvrons avec lui comment « il était impossible que des mots on ne passe pas aux actes », et dans quelles conditions historiques s’est produite cette radicalisation.

Jan Assmann propose le concept de « religion totale » quand une religion prétend à une position hégémonique sur la culture et sur l’être humain.

Ce livre majeur, qui explore dans les textes bibliques les origines du puritanisme radical, nous conduit à une prise de conscience salutaire : « La violence est une question de pouvoir, pas de croyance et de vérité. »

 

Jan Assmann, professeur d’égyptologie à Heidelberg, est un des plus grands historiens des religions contemporains. Archéologue, il a notamment dirigé les fouilles de Thèbes. Il a publié de nombreux ouvrages, traduits en français, dont le très remarqué Moïse l’Égyptien (Éd. Aubier).

Format : 14,5 x 19 cm, 230 pages, 21,50 euros.

En librairie le 3 janvier 2018.

Dieu et ses images

Nouvelle édition d’un grand classique de l’histoire des représentations de Dieu dans l’art.

Dieu et ses images

 

 

Cette somme est inégalée et unique dans le paysage éditorial : elle retrace les évolutions et les métamorphoses de la représentation artistique de Dieu sur 2000 d’histoire, en peinture, sculpture, depuis les origines du christianisme jusqu’à l’art contemporain du 20e siècle, et à travers toutes les cultures.

Cette nouvelle édition propose outre de nombreuses corrections et ajouts, mises à jour, un texte inédit de l’auteur faisant le point sur les nouvelles questions portant sur l’histoire de l’art chrétien. Elle est préfacée par le cardinal Ravasi.

 

 

 

François Boespflug, professeur émérite de l’université de Strasbourg, est théologien et historien de l’art et des religions. Spécialiste européen des représentations de Dieu dans l’art, il a publié cette somme très remarquée, Dieu et ses images (Ed. Bayard) et de nombreux livres traduits en plusieurs langues.

Format : 19 x 24 cm, 553 pages, 39,90 euros.

En librairie le 15 novembre 2017

Qu’ont-ils fait du bouddhisme ?

Une enquête sur le bouddhisme moderne vécu en Occident, loin des exigences religieuses des bouddhistes asiatiques.

COUV_9782227492257

 

Le bouddhisme tel que nous le concevons aujourd’hui est un produit de la sécularisation européenne. Depuis la seconde partie du XIXe siècle, des intellectuels anticléricaux ont cherché à remplacer l’héritage biblique de l’Europe par les anciennes doctrines de l’Inde, jugées plus rationnelles. L’enseignement du Bouddha semblait particulièrement indiqué. Sans Dieu, sans Sauveur, sans révélation écrite, il paraissait à même de réformer l’Occident en l’asseyant sur de nouvelles bases.

L’anthropologue Marion Dapsance démontre comment le bouddhisme est devenu une nouvelle philosophie progressiste dont le but est moins l’épanouissement des individus qu’une véritable réforme de notre monde.

 

 

Marion Dapsance est docteur en anthropologie de l’École Pratique des Hautes Etudes  (EPHE, Paris) et a enseigné l’histoire du bouddhisme en Occident à l’Université Columbia (New York). Elle est également l’auteur des Dévots du bouddhisme (Éd. Max Milo, 2016).

Format : 12 x 17,6 cm, 175 pages, 16,50 euros.

N’oublions pas Tibhirine

Un témoignage et un document exceptionnels à l’heure de la béatification des moines de Tibhirine.

 

COUV_9782227492707Que Tibhirine ne devienne pas le symbole de la clôture, de l’enfermement, mais ouvre l’avenir à l’amitié, née de la vie et du martyre des moines !

Alors que l’Église catholique se prépare à reconnaître le « martyre » des sept moines de Tibhirine, voici un document exceptionnel sur l’héritage de ce haut-lieu spirituel en Algérie.

Quinze années durant, en dépit de nombreuses difficultés et tragédies, Jean-Marie Lassausse, prêtre et paysan, va veiller sur le monastère de l’Atlas. Malgré « le brouillard qui s’est épaissi progressivement sur le monastère depuis dix ans », le climat politique de l’Algérie et le contexte international, il raconte comment la vie à Tibhirine apporte un témoignage bouleversant, indispensable à notre monde.

Préfaces de Mgr Henri Teissier, archevêque émérite d’Alger et de dom Thomas Georgeon, postulateur du dossier de béatification des sept moines.

 

Jean-Marie Lassausse, prêtre et agronome, a vécu et travaillé en Tanzanie, Égypte, Maroc et Algérie où, depuis 2000, il cultive la terre avec les voisins musulmans. C’est auprès d’eux qu’il a découvert l’héritage spirituel des frères de Tibhirine. Il a passé quinze ans à s’occuper de l’exploitation agricole du monastère et à accueillir les visiteurs et pèlerins. Il est l’auteur, avec Christophe Henning, d’un premier témoignage Le Jardinier de Tibhirine, publié aux éditions Bayard, Prix de littérature religieuse 2011.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 175 pages, 16,90 euros.

L’ancien testament commenté, l’Exode

Pour la première fois, le récit de L’Exode, commenté par l’un des plus grands biblistes

Lancien_testament_commenté« Le SEIGNEUR nous a fait sortir de l’Égypte, de la maison des esclaves. » Le livre de l’Exode développe sous une forme de récit cette confession qui est l’affirmation de foi centrale de la Bible hébraïque. Le nom Exode provient de la tradition biblique grecque et latine et signifie sortie. L’Exode raconte donc la sortie d’Égypte des Israélites ainsi que la rencontre entre Israël et son Dieu au Sinaï. Moïse est la figure principale du livre ; il joue un rôle d’intermédiaire entre Israël et son peuple.

Ce commentaire de Thomas Römer s’inscrit dans la suite du Nouveau Testament commenté et de L’Ancien Testament commenté : La Genèse.

Il donne au lecteur des éclairages historiques, linguistiques et littéraires ainsi qu’une histoire de la réception du texte. Grands spécialistes de l’Ancien Testament, ce livre, destiné au grand public, est sans équivalent en France.

 

Thomas Römer est professeur de la chaire Milieux bibliques au Collège de France. Considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la formation et de l’histoire de la Bible hébraïque, il a écrit de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Bible, quelles histoires ! (Bayard) et L’invention de Dieu (Seuil). Il est l’un des auteurs de L’Ancien Testament commenté : la Genèse, avec Albert de Pury et Konrad Schmid.

 

Format : 17,6 x 21,8 cm, 260 pages, 29,90 euros.

En librairie, le 25 octobre 2017

Le Judaïsme ancien et les origines du Christianisme

Qui étaient les premiers chrétiens ? Que savons-nous, aujourd’hui, de la séparation avec le judaïsme ?

le_judaismeLa question des origines du christianisme demeure très débattue. Quelle était la nature de ce mouvement religieux ? Comment se sépare-t-il du judaïsme ? Quelle est l’identité de Jésus de Nazareth ? De Marie ? Celle de Saül, ou Paul de Tarse ? Simon Mimouni propose dans cet ouvrage un ensemble passionnant d’études sur les origines du christianisme, sur les grandes figures de Jésus de Nazareth, de Paul, de Marie de Nazareth et sur la littérature apocryphe.

Ces études fournissent des éléments de compréhension sur les débuts du mouvement chrétien, son évolution et son histoire dans le cadre du judaïsme des deux premiers siècles de notre ère.

Elles éclairent de façon historique et scientifique les questions les plus controversées : identités des grandes figures chrétiennes, virginité de Marie, constitution et datation des écrits canoniques, judaïté de Jésus, tombeau du fils de Joseph… L’auteur nous permet ainsi d’évaluer la distance avec les dogmes bien postérieurs aux événements historiques sur lesquels ils se fondent.

 

Simon Claude Mimouni est titulaire de la chaire « Origines du christianisme » à l’Ecole pratique des hautes études. C’est un spécialiste de renommée internationale de l’histoire de la formation du mouvement des disciples de Jésus, dans le judaïsme notamment. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont récemment Le judaïsme ancien (PUF), et a publié aux éditions Bayard Jacques, frère de Jésus.

 

Format : 15,5 x 23 cm, 700 pages, 35 euros.

En librairie, le 18 octobre 2017

Le chemin de la vie

Nouvelle édition du « testament » de Léon Tolstoï : Le trésor de la pensée humaine rassemblé et écrit par le grand écrivain russe

Le_chemin_de_la_vieA la fin de sa vie, Tolstoï entend résumer et présenter les pensées exprimées par les sages universellement reconnus et par les fondateurs des religions les plus répandues de tous les temps et de tous les pays.
Toutes ces pensées, pour lui, délivrent le sens et le but suprême de la vie. Elles tracent ainsi le «chemin de la vie», titre original de ce livre qui deviendra, dans sa traduction française en 1912, « Pensées de l’Humanité ».
Mais il s’agit surtout de son œuvre testamentaire, celle qu’il entoura de plus de soin durant ses dernières années et dont il corrigeait les épreuves jusqu’à sur sa couche de mourant.

Témoignage bouleversant et impressionnant des interrogations de l’auteur russe sur l’éducation, le couple, la paix, l’amour, la vie après la mort… au travers des plus grandes pensées et des plus grandes sagesses de l’humanité.

 

Léon Tolstoï (1828-1910), écrivain majeur de la littérature russe, est l’auteur d’une œuvre gigantesque qui compte plus de quatre-vingts volumes dont Anna Karénine ou Guerre et Paix, et mêlant récit et considérations morales et philosophiques. Inspiré toute sa vie par l’Evangile, il a prôné à la fin la non-violence et l’ascétisme.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Mémoires de Luther

Luther présenté et raconté à travers ses propres écrits par le grand historien romantique français, Michelet.

Memoires_de_lutherPour le cinquième centenaire de la publication des thèses de Luther contre les indulgences, le 31 octobre 1517, nous offrons au lecteur d’aujourd’hui l’anthologie de ses Mémoires réduites à l’essentiel par le grand historien Michelet.

Michelet admira et aima Luther. Il fit du Réformateur l’un des héros de sa « légende des siècles ». En 1835, il publie, à la gloire de l’homme, les Mémoires de Luther, ce recueil de « Propos de table », de lettres et de discours, qui compose une intelligente biographie. Michelet a entretenu avec la Réforme et les réformés une relation privilégiée dans la patrie de Bossuet et Voltaire ! Bravant une censure vivace encore à son époque.

Luther a énormément écrit et ses disciples ont pour ainsi dire récolté la moindre de ses paroles, ce qui fait qu’il y avait un abondant matériel pour raconter la vie de Luther. Matériel que Jules Michelet a alors traduit, mis en ordre et en perspective pour réaliser cette ample bibliographie.

 

Jules Michelet (1798 – 1874), maître du romantisme, est considéré comme l’un des grands historiens du XIXe siècle pour avoir donné naissance à travers ses ouvrages historiques à une grande partie du « roman national». Parmi ses œuvres les plus célèbres de l’époque, Histoire de France, qui sera suivie d’une non moins monumentale Histoire de la Révolution.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Y-a-t-il un catho dans la salle ?

Pour tout savoir sur la foi catholique, les théologiens répondent…

Cet ouvrage regroupe plus de cent questions touchant aux différentes thématiques de la foi catholique.

Le credo, les anges, l’esprit saint, les sacrements, les textes… Ces questions, toutes simples et fondamentales sont regroupées en trois grandes parties : la Bible, Dieu, la vie spirituelle.

  • De quelle faute Adam et Eve se sont-ils rendus coupables ?
  • Pourquoi la Bible est-elle si violente ?
  • Qu’est-ce qu’être catholique ?
  • Peut-on aller en enfer ?
  • Qu’est-ce que le monde invisible ?
  • Que veut dire « mariage indissoluble » ?
  • Jésus nous dit : « Ne jugez pas. » Mais est-ce toujours possible ?

 

À ces questions, d’une infinie diversité, les plus grands théologiens, des prêtres, des exégètes, répondent, clairement. La forme : Une question, une réponse de maximum deux pages.

Ce livre est une mine pour s’informer, réfléchir, découvrir !

Les théologiens, prêtres, écrivains qui ont participé à cet ouvrage : Anne Soupa, Anne Lécu, Christine Pedotti, Bernard Sesbouë, Henri-Jérôme Gagey, Roland Gosselin, Michel Kubler, Gérard Billon, Franck Javary, Luc Forestier, Antoine Nouis, Emmanuel Pisani, Christian Petitfils, Michel Legrain, Sylvain Gasser, Jacques Nieuviarts, Philippe Marsset, Frédéric Louzeau…

Format : 14,5 x 19 cm, 250 pages, 14,90 euros.

En librairie, le 12 avril 2017

SAINTS ! 333 vies extraordinaires

Plus de 300 biographies de Saints dont celles, inédites, de nombreuses personnalités modernes.

Cet ouvrage permet de découvrir des récits d’hommes et de femmes à la foi exemplaire, originaires du monde entier, comme sainte Kateri Tekakwitha, fille de chef iroquois !

Les livres sur les vies de saints et de bienheureux sont nombreux, mais peu abordent les saints les plus récents: Jean XXIII, Jean-Paul II, Louis et Zélie Martin, premiers parents à être canonisés, bienheureux Charles de Foucauld, etc.

Depuis le pontificat de Jean-Paul II, le culte des saints s’est considérablement développé. Les canonisations n’ont jamais été aussi nombreuses que depuis les années 1990. Jean-Paul II en a canonisés plus de 2000 !

Un beau livre avec une trentaine de reproductions en couleurs.

 

 

Xavier Lecoeur, journaliste spécialisé en culture et religion, a notamment publié chez Bayard Jeunesse deux biographies, l’une sur Mère Teresa et l’autre sur Jean-Paul II. Il est chroniqueur régulier à la Croix et Prions en Église et s’est spécialisé dans les récits historiques des saints.

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.

Protestants et Catholiques

Quels désaccords, quelles différences entre catholiques et protestants ?

Pour fêter le cinq centième annivrsaire de la Réforme, événement fondateur du protestantisme, deux personnalités du monde chrétien engagées dans le dialogue œcuménique « s’affrontent » et mettent en lumière les fondements historiques et théologiques de leur propre Église.

 

Avec courtoisie mais sans concession et avec beaucoup de pédagogie, ils discutent de thèmes variés et fondamentaux qui renvoient aussi bien à la foi qu’au dogme et à l’actualité. Un débat passionnant, plein de fougue et d’intelligence.

 

Jean-François Clavairoly est pasteur, président de la Fédération protestante de France depuis 2013. Il a publié en Paroles d’alliance, Dialogue entre un pasteur et un rabbin sur la société française avec Haïm Korsia, grand rabbin de France (François Bourin, 2011).

 

Michel Kubler, est prêtre, théologien, ancien rédacteur en chef de La Croix. Il dirige à Bucarest, le Centre œcuménique Saint Pierre – Saint André. Il a publié chez Bayard en 2014, Petit parcours de foi.

 

Loup Besmond de Senneville est journaliste au service religion du quotidien La Croix. Il a publié chez Bayard en 2014 Chercher Dieu et veiller sur l’homme. Repères pour une éthique chrétienne, avec Xavier Lacroix.

En librairie, le 1er mars 2017.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 16,90 euros.

Je vous écris de la Terre Sainte

Les chrétiens ont un rôle à jouer pour la paix en Terre Sainte.

David Neuhaus connaît intimement la Terre Sainte. Arrivé à Jérusalem à 15 ans,  il a pris la nationalité israélienne. Converti au christianisme, devenu jésuite, il a tissé des liens avec toutes les communautés, tous les responsables religieux et les habitants de toutes classes sociales. Dans cet ouvrage, il propose des écrits organisés autour de trois grands thèmes : la Terre sainte aujourd’hui, les relations juifs et chrétiens et La Bible et la Terre sainte.

Il défend l’idée qu’en Terre sainte, si les chrétiens sont peu nombreux, impuissants et pauvres, ils n’en sont que plus libres de vivre l’Évangile. Quant aux chrétiens d’Occident, il les enjoint à utiliser un langage qui décrirait la réalité selon une nouvelle perspective : la Terre sainte est le lieu où Dieu a placé les juifs, les chrétiens et les musulmans, non pour combattre, mais pour se reconnaître comme frères et sœurs.

Un texte très fort, très beau, très clair aussi, qui s’appuie sur de solides arguments théologiques et un langage plein de douceur.

David Neuhaus, 55 ans, est Jésuite et de nationalité israélienne, vicaire du Patriarcat de Jérusalem pour la communauté hébraïque francophone et pour les migrants. Originaire d’Afrique du Sud où sa famille avait fui l’Allemagne nazie, il est devenu l’une des personnalités les plus importantes de la communauté chrétienne de Terre sainte.

Il a publié, avec Alain Marchadour, le livre La terre, la Bible et l’histoire (Bayard, 2006).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 500 pages, 22,90 euros.

Jésus avant les évangiles

Une formidable enquête historique et psychologique sur les façons dont on a pu faire mémoire de Jésus avant la rédaction des évangiles.

Mais comment a-t-on transmis le souvenir de Jésus ? Qui étaient les premiers témoins oculaires ? Quelles chaînes de transmission ont permis aux rédacteurs des évangiles d’écrire leurs textes, près d’un siècle après la mort de Jésus ? Le travail de Bart Ehrman met l’accent sur la critique textuelle du Nouveau Testament, le Jésus historique et l’évolution du christianisme primitif. Avec ce dernier livre, best-seller aux États-Unis en 2016, l’auteur propose audacieusement de s’interroger le rôle et le fonctionnement de la mémoire, à la fois individuelle et collective, pour comprendre la construction, voire l’invention, de la figure de Jésus comme sauveur. Il s’appuie pour cela sur les meilleures études scientifiques contemporaines sur la mémoire et sur une profonde connaissance des textes antiques, chrétiens et apocryphes.

Ce livre est écrit comme une enquête policière : quelles traces avons-nous du personnage Jésus ? Quelles preuves historiques ? Comment évaluer les témoignages dont nous disposons ?

Un livre captivant.

Bart D. Ehrman est un spécialiste américain du Nouveau Testament, auteur de nombreux best-sellers aux États-Unis. Professeur émérite d’études religieuses à l’université de Caroline du Nord, il a publié plus de vingt-cinq livres, dont trois manuels de collège et obtenu une reconnaissance du grand public avec quatre best-sellers du New York Times. En France est paru Les christianismes disparus, La Bataille pour les Ecritures, apocryphes, faux et censures (Bayard, 2007).

 

En librairie, le 22 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 350 pages, 21,90 euros.

Le mystère du mal

À partir du renoncement de Benoît XVI à la papauté, un remarquable essai sur le sens du courage face à l’Histoire.

En accomplissant son « grand refus », Benoît XVI n’a pas fait preuve de lâcheté, mais d’un courage qui prend un sens et une valeur exemplaires. Sa décision attire l’attention sur la distinction entre deux principes essentiels de notre tradition éthico-politique, dont nos sociétés semblent avoir perdu toute conscience : la légitimité et la légalité.

Si la crise que traverse actuellement notre société est si grave et si profonde, c’est parce qu’elle ne met pas seulement en question la légalité des institutions, mais aussi leur légitimité, ni seulement, comme on le répète trop souvent, les règles et les modalités de l’exercice du pouvoir, mais le principe même qui le fonde et le légitime.

Le « mystère du mal » dont parle l’apôtre Paul n’est pas un sombre drame théologique qui retarde la fin des temps,  paralysant et rendant toute action énigmatique et ambiguë, mais un drame historique où chacun est appelé à jouer son rôle sans réserve et sans ambiguïté.

Giorgio Agamben est né en 1942 à Rome, auteur d’une œuvre théorique reconnue et traduite dans le monde entier, c’est un des plus grands philosophes contemporains, spécialiste de Walter Benjamin, Jacob Taubes mais aussi Foucault, Heidegger… Il a longtemps enseigné en Italie et en France. Son œuvre porte sur l’histoire du droit et de l’art, les questions théologiques et politiques, et plus particulièrement sur le sens messianique de l’histoire.

 

En librairie, le 15 février 2017

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Qu’est-ce que la vie éternelle ?

Comment croire encore à la vie éternelle ? Des réponses claires, vivantes et accessibles.

« La vie éternelle ? Même les croyants ne sont plus sûrs d’y croire… ». Plaisanterie entendue régulièrement autour de nous.

Un certain nombre de ces catholiques de France vont, à des rythmes plus ou moins réguliers, à la messe dominicale où ils disent quand vient le Credo : « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir » (Symbole de Nicée-Constantinople).

En effet, comment comprendre aujourd’hui la notion de « vie éternelle » ? Comment même l’admettre quand on a traversé dans son existence un deuil, une séparation, l’injustice d’une maladie incurable, d’un accident ? Michel Wackenheim propose, à partir de témoignages recueillis en paroisse,  une parole de discernement, adressée autant aux croyants qu’aux non croyants. Distinguer immortalité, résurrection, réincarnation…

Quelles sont les grandes conceptions des sagesses de la mort et de l’après mort ? Qu’est-ce que la foi en une vie future ? L’auteur s’attache à répondre à bon nombre de nos questions pour faire apparaître la singularité de la proposition chrétienne : nos histoires ne prennent pas fin avec la mort…

Michel Wackenheim est archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Compositeur de chants liturgiques, il  collabore depuis de nombreuses années aux revues liturgiques et religieuses de Bayard (Signes, Signes Musiques et Prions en Église). Il anime de nombreuses sessions et rencontres de formations catéchétiques et spirituelles.

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Passer par le désert

Un écrivain voyageur nous entraîne aujourd’hui sur les traces de Charles de Foucauld

 

« La vie de Ch9782227488670arles de Foucauld n’a pas été une vie conventionnelle mais une vie de ruptures, et pour cela intéressante. »

Ce livre se dévore comme une enquête journalistique et un récit de voyage. Ce n’est pas une énième biographie de plus mais bien le témoignage contemporain de l’empreinte de Charles de Foucauld, ce grand personnage mystique, sur notre présent déchiré et sombre. L’auteur nous entraîne de la France traditionnelle de Saint-Cyr, et provinciale à Viviers, jusqu’au Hoggar, le désert algérien, le Maroc, la Terre Sainte, Istanbul…  Sébastien de Courtois refait ce voyage, rencontre différents témoins religieux, militaires, historiens, voyageurs, maîtres soufis, pour raconter au présent cette aventure extraordinaire d’une vie entre excentricités et conversion, faits d’armes et méditation brûlante, à la rencontre du Christ et de l’islam. Que reste-t-il du monde de C. de Foucauld ? Comment entendons-nous aujourd’hui le message mystique de celui qui déclarait : « Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs, à me regarder comme leur frère, le frère universel. »

Cette exploration d’une vie et d’un héritage nous confronte également aux réalités actuelles du Proche Orient : l’islamisme radical, les guerres, les réfugiés, la Palestine…

 

Sébastien de Courtois est écrivain et journaliste spécialisé sur la Turquie et le Moyen-Orient, correspondant de presse à Istanbul d’où il collabore à plusieurs magazines : Le Point, le Figaro MagazineLe Monde de la Bible. Il anime l’émission Chrétiens d’orient sur France Culture. Auteur de plusieurs livres remarqués dont Sur les fleuves de Babylone, nous pleurions. Le crépuscule des chrétiens d’Orient (Stock, 2015) ou Éloge du Voyage, Sur les traces d’Arthur Rimbaud (NIL Éditions, 2013).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 17,90 euros.

Ma vie avec Sainte Teresa – Parution le 24 août

9782227489349.inddÀ l’occasion de sa canonisation, Mère Teresa racontée par la première Française qui a vécu à ses côtés

Sœur Marie a passé plus de 30 années aux côtés de Mère Teresa à Calcutta. Dans ce livre témoignage, elle revient sur les lieux qui ont marqué le parcours de la sainte : le premier bidonville, la première école, le premier logement, la maison-mère ainsi que les foyers créés pour les mourants, les lépreux, les enfants abandonnés…

Sans aucun misérabilisme, ce récit raconte le lien unique qu’établissent les Missionnaires de la Charité avec les plus pauvres des pauvres, les plus méprisés, rejetés par la société indienne. Sœur Marie raconte une Mère Teresa comme seule une personne très proche peut le faire, avec des anecdotes étonnantes et touchantes qui révèlent l’autorité, l’humilité et l’extraordinaire spiritualité de la « sainte de Calcutta ».

 Canonisation de Mère Teresa le 4 septembre 2016.

 

 

Sœur Marie est la première Française à avoir rejoint Mère Teresa à Calcutta, en 1964. Elle a passé plus de 30 années avec elle, partageant la vie quotidienne des Missionnaires de la Charité, depuis les débuts, plutôt difficiles, jusqu’aux grands événements comme le Prix Nobel de la Paix et la mort de Mère Teresa. Elle a regagné la France depuis quelques années et vit à présent à Paris, dans le foyer des missionnaires de la Charité.

 

 

Format : 1,23 x 17.8 cm, 170 pages, 9,90 euros.

 

Une vie dans le Talmud

9782227487840.inddDaniel Boyarin

Entretiens avec Clémence Boulouque

 

Une exceptionnelle rencontre sur la culture juive et ses interprétations

 

Qu’est-ce qu’être juif ? Le judaïsme ? Comment étudie-t-on encore le Talmud ? Ses relations avec la culture contemporaine ? Clémence Boulouque nous introduit avec ce livre d’entretiens auprès d’un des plus célèbres savants, spécialiste du Talmud et de l’histoire juive, Daniel Boyarin. Une enfance dans une communauté qui élève des poulets dans le New Jersey, des études en Israël, une passion pour le Talmud, des thèses célèbres et originales sur la formation en miroir du judaïsme et du christianisme, sur l’enseignement de Jésus, le sionisme…

 

« Si je devais citer un texte de la littérature occidentale qui ressemble au Talmud, je dirais l’œuvre de Rabelais ! »

Daniel Boyarin est un philosophe spécialiste de l’histoire des religions. De double nationalité, américaine et israélienne, il enseigne la culture du Talmud à Berkeley en Californie. Ses thèses sur la partition du judaïsme et du christianisme ont un écho très important. Plusieurs de ses livres ont été traduits en français, dont Le Christ juif (Le Cerf, 2013).

 

Clémence Boulouque a été journaliste (France Culture, Le Figaro) avant de devenir une romancière remarquée en publiant en 2003 son premier livre, Mort d’un silence (Gallimard), sur le suicide de son père, juge antiterroriste dans les années 1990. Elle enseigne aujourd’hui les études juives à l’université Columbia, à New York.

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 252 pages, 19,90 euros.

 

Religions et caricatures, Les défis de la représentation

9782227488656.inddFrançois Boespflug

 Des origines de l’art aux « affaires » des caricatures de Mahomet :un livre pour comprendre la crise des religions !

 

Depuis « l’affaire des caricatures de Mahomet », en 2006, et l’assassinat de l’équipe de Charlie Hebdo en 2015, la question des représentations de Dieu est devenue une question brûlante et empoisonnée.

François Bœspflug reprend de fond en comble le dossier des représentations et des caricatures de Dieu dans les trois religions monothéistes. Il étudie la pertinence de la question du blasphème par l’image, les rapports de chacune des religions avec la figure de la divinité, les liens entre représentations et violence.

 

L’auteur démonte les a priori, les ignorances ou les approximations sur l’interdit des images, les représentations du prophète dans l’islam, l’histoire des premières caricatures religieuses, la liberté d’expression…

 

Un livre indispensable pour comprendre la crise que traversent nos sociétés occidentales et les religions face aux pouvoirs et aux dangers des images.

               
François Bœspflug, professeur honoraire à l’université de Strasbourg, est théologien, historien des religions et spécialiste de l’histoire de l’iconographie religieuse. Il est auteur d’ouvrages remarqués sur les représentations de Dieu dans l’art, dont Dieu et ses images (Bayard 2008 et 2011).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 252 pages, 18,90 euros.

 

Quand les soufis parlent aux chrétiens, A la rencontre d’un islam fraternel

QuandSoufisparlentChretiensAlberto Fabio Ambrosio

Une méditation personnelle et originale sur la rencontre avec l’islam

 

Théologien passionné par la rencontre interreligieuse, l’auteur propose de reconsidérer spirituellement notre rapport à l’islam en passant par le soufisme.  Il plaide pour envisager l’islam comme « notre prochain » : à la fois celui que l’on doit rencontrer, celui qui se porte à notre rencontre et à notre secours, et enfin celui qui arrive, celui qui vient…

 

Sa proximité avec le soufisme, sa vie passée en terre d’islam, donnent à l’auteur une admirable vision du dialogue entre la mystique chrétienne et soufi.

 

Ce livre nous engage à voir différemment l’islam, dans une parfaite égalité avec le christianisme. Ses difficultés, ses fragilités devraient nous interroger sur nos propres incertitudes.

 

Alberto Fabio Ambrosio est dominicain, expert de l’histoire du soufisme ottoman. Il a longtemps vécu à Istanbul et a enseigné à  Rome à l’Université pontificale grégorienne. Parmi ses publications récentes, Soufisme et christianisme (Le Cerf, 2013).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 240 pages, 16,90 euros.

Dans l’ombre de Dieu, La politique et la Bible

9782227486591.inddMichael Walzer

Un remarquable essai sur l’héritage politique de la Bible par un des plus  grands théoriciens politiques de notre temps

Quelles sont les idées politiques défendues dans la Bible hébraïque ? Ont-elles inspiré notre conception moderne du droit et de la politique ?

Michael Walzer présente ainsi, dans un livre accessible et passionnant, les différentes conceptions de la loi, du gouvernement, du pouvoir royal, des institutions politiques, telles qu’elles apparaissent dans l’Ancien Testament.  Il raconte comment ces textes pluriels, souvent contradictoires, décrivent un royaume humain politique « à l’ombre de Dieu ».

On découvre que « la Bible est aussi un grand livre politique ». Elle raconte la tyrannie et la libération, le destin tragique du pouvoir royal, l’exigence de justice sociale…

La meilleure analyse des racines bibliques de notre monde politique et de nos conceptions du droit, de la justice et du pouvoir.

 

Michael Walzer est un des plus grands philosophes américains contemporains et l’une des figures les plus en vue de la gauche intellectuelle aux États-Unis. Il a longtemps enseigné à Princeton. Ses livres sur la notion de guerre juste ont été traduits en France, Guerres justes et injustes (Belin, 1999), De la guerre et du terrorisme (Bayard, 2004).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 384 pages,  21,90 euros.

 

Le Dieu de miséricorde, Voyage au pays de la Bible

9782227488779Alain Marchadour

Un parcours biblique original spécialement écrit pour l’année jubilaire consacrée à la miséricorde

 

La Bible nous fait passer de la violence, de l’énigme du mal et des souffrances à la miséricorde de Dieu. Cette traversée compte de nombreuses étapes, plusieurs récits à relire et à comprendre. C’est la proposition du bibliste Alain Marchadour avec ce nouveau livre, spécialement conçu pour les groupes bibliques : nous guider depuis les grands récits de l’Ancien Testament jusqu’aux paroles et aux actes de Jésus, sur le chemin qui conduit de la violence à la miséricorde, à l’amour.

Une première partie est consacrée à la question de la violence dans l’Ancien Testament, une deuxième partie aux récits de rencontre avec Dieu (Abraham, Moïse…), et les deux dernières parties au « programme de Jésus ».

 

 Alain Marchadour est assomptionniste, bibliste et docteur en théologie. Longtemps professeur à l’Institut catholique de Toulouse, il a poursuivi ses recherches bibliques de nombreuses années à Jérusalem. Auteur de plusieurs livres dont L’Évangile au feu de la critique (Bayard, 1995); L’événement Paul (Bayard, 2009).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 504 pages, 21,90 euros.

 

Jésus et Matthieu, à la recherche du Jésus de l’histoire

9782227488427Daniel Marguerat

Liens et conflits du christianisme naissant avec le judaïsme,par un des plus grands spécialistes du Nouveau Testament

Daniel Marguerat est connu dans le monde entier pour ses travaux sur l’histoire de Jésus et des premiers temps du christianisme. Il nous offre dans ce nouveau livre une quinzaine d’études limpides et passionnantes sur les questions les plus débattues aujourd’hui portant sur la figure de Jésus : ses liens avec Israël et le judaïsme ; le bilan attendu et pédagogique des travaux les plus récents sur ce qu’on appelle « la troisième quête » de Jésus ; les relations conflictuelles avec le judaïsme dans l’Évangile de Matthieu

 

Ce livre apporte ainsi un éclairage exceptionnel sur certains des enjeux majeurs du Nouveau Testament.

 

 Daniel Marguerat est un spécialiste de renommée internationale de Jésus et du christianisme primitif. Auteur de nombreux ouvrages, L’aube du christianisme (Bayard, 2008), Le Nouveau Testament commenté (Bayard, 2012).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 320 pages, 21,90 euros.

 

Dictionnaire de psychologie et psychopathologie des religions

DICTIONNAIRE-DE-PSYCHOLOGIE-ET-DE-PSYCHOPATHOLOGIE-DES-RELIGIONS_ouvrage_largeDictionnaire de psychologie et psychopathologie des religions

Sous la direction de Stéphane Gumpper et Franklin Rausky

 

Phénoménologie religieuse

Ce dictionnaire dresse un  panorama exceptionnel des découvertes et des expériences cliniques sur les liens entre mystique et folie, les fondements psychiques du sentiment religieux, les phénomènes corporels comme la transe, l’extase, les stigmates ou les convulsions… Mais aussi les expériences collectives comme la danse de Saint Guy, le tarentisme, les épidémies de possession. Il présente  de façon claire les discours et savoirs scientifiques et religieux, les lectures médicales et psychiatriques.

Religions et controverses

Dans toutes les religions du mondes, piété, dévotion, délire, démence sont également abordés ainsi que  les grandes controverses savantes entre les études cliniques et les lectures spirituelles et théologiques.

Le dictionnaire s’étend à l’ensemble des religions du monde et des expériences spirituelles, sur plus de cinq cents ans,  retrace notamment la naissance et le développement des recherches psychopathologiques, depuis le siècle des Lumières jusqu’à nos jours.

Mystiques connus ou méconnus

Une centaine d’entrées thématiques et conceptuelles permet de situer les  notions, expériences  phénomènes et trajets de quelques grandes figures ayant vécu ou témoigné d’expériences singulières, comme Mansur al-Hallâj, Ibn’Arabî, François d’Assise, Thérèse d’Avila, Ramakrishna Paramahamsa…

Une deuxième partie de deux cent cinquante entrées biographiques est consacrée à des auteurs connus ou méconnus, médecins aliénistes, théologiens, neurologues, psychanalystes, philosophes, anthropologues, historiens, mais aussi hypnotiseurs, magnétiseurs, etc.

Une grande aventure éditoriale

Soixante dix collaborateurs prestigieux parmi lesquels : Elie Wiesel, prix Nobel de la paix, les psychanalystes Claude Escande, Sophie de Mijolla- Mellor, Jean-Pierre Winter, les théologiens et philosophes François Marxer, Guy Petitdemange, des ethnologues et de nombreux psychiatres, cliniciens et historiens.

Trois cent cinquante  entrées passionnantes depuis Âme et corps jusqu’à Yoga en passant par Chamanisme, Extase, Possession et exorcisme, Vision…

Mille deux cent  pages, plus de soixante  illustrations : des documents photographiques rares, des portraits, des croquis d’études…, des index et une bibliographie générale.

Le premier dictionnaire consacré à l’exploration psychologique des phénomènes religieux et mystiques

Franklin Rausky est psychologue, maître de conférences de psychologie clinique et de psychopathologie à l’université de Strasbourg. C’est un spécialiste de la mystique juive.

Stéphane Gumpper est psychanalyste et auteur de nombreux travaux sur les liens entre mystique et folie. Chercheur attaché à l’université de Strasbourg.

 

Religions les mots pour en parler

RELIGIONS-LES-MOTS-POUR-EN-PARLER_ouvrage_popinFrançois Boespflug, Thierry Legrand, Anne-Laure Zwilling

Manuel d’histoire des religions

Cet ouvrage a été rédigé pour servir d’instrument de travail simple et utile aux enseignants et aux étudiants qui ont à présenter ou à étudier un  élément de l’histoire religieuse de l’humanité conformément aux programmes de l’Éducation nationale. Mais ce « manuel » ambitionne également de s’adresser à un public plus large assez motivé pour se mettre en recherche de définitions et autres repères éclairants. La méthode choisie a été celle du panorama, de la visite guidée. L’objectif est d’introduire à l’histoire des religions en faisant découvrir aux lecteurs, de manière systématique, ce dont parle cette discipline, le vocabulaire qu’elle emploie, ses questions.

Qu’est-ce que l’histoire des religions ?

Peut-on définir ce qu’on appelle une religion ? Comment découvrir l’histoire des religions sans se perdre dans le labyrinthe des « faits religieux » ? Que signifie son inscription sporadique et fragmentaire dans les programmes de l’Éducation nationale de la France laïque ? L’ouvrage donne les arguments indispensables à une bonne distinction des termes comme sacré, icône, divin, idole, âme, sacrifice, etc. Il aborde les questions d’appartenance et de croyance avec de nombreux exemples dans les religions du monde entier. Avec un index des notions majeures et un index des auteurs cités.

Comment éviter les pièges et les amalgames ; connaître les grandes différences entre les religions ; les fondements d’une histoire des religions.

François Boespflug est historien des religions, professeur à la Faculté de théologie catholique de l’université Marc Bloch de Strasbourg. Il est l’auteur notamment de « Dieu et ses images » (Bayard). Thierry Legrand est maître de conférences en histoire des religions à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, et pécialiste du judaïsme et des écrits bibliques. Anne-Laure Zwilling est ingénieure de recherche au CNRS, spécialiste des minorités religieuses, auteure d’études contemporaines de textes bibliques.

 

Rites, fêtes et célébrations de l’humanité

RITES_ouvrage_largeRites, fêtes et célébrations de l’humanité

Collectif

Préface de Frédéric Lenoir

 

Les grandes étapes de l’existence

Une société humaine ne se définit pas seulement par ses structures sociales et politiques mais aussi, et de façon profonde, par ses pratiques symboliques, ses fêtes, ses rites d’initiation qui fondent une communication avec l’invisible, la nature, les morts et les autres générations. Ces rites et célébrations marquent les grandes étapes de l’existence individuelle et collective et contribuent, par la transmission de paroles, de textes, de signes, à la cohésion des sociétés.

Sept Mondes

Cet ouvrage explore toutes les fêtes religieuses et les rites célébrés dans le monde. Il est structuré de manière simple et claire en sept grands “mondes” . Les auteurs ont hiérarchisé les fêtes centrales et les fêtes secondaires, les grandes fêtes des trois religions monothéistes jusqu’aux rites des chamans indiens, les célébrations bouddhiques, les rituels animistes…

Un beau livre qui est une présentation à la fois globale, claire et précise de tout ce qui touche aux fêtes religieuses, sous la direction de  l’Institut de sciences et de théologie des religions de Paris.

Collectif de trente auteurs, spécialistes dans leurs domaines : théologiens, anthropologues, philologues, historiens, ethnologues.

Actualité

Soirée exceptionnelle le mardi 16 octobre 2012, de 18 h à 21 h, à l’Institut Catholique de Paris,
21 rue d’Assas, 75 006 Paris, salle Paul Ricoeur

Au programme:

Conférence : L’homme en fête, fondements anthropologiques des fêtes religieuses par Colette Poggi, sanskritiste, indianiste, docteur en philosophie indienne

Table ronde avec les auteurs du livre

Concert : Psaumes au rythme de la musique klezmer, avec Rose Bacot