Catégorie dans Sciences-humaines

Mon amie, c’est la finance

MON-AMIE-C-EST-LA-FINANCE_ouvrage_largeMon amie, c’est la finance

Introduction de Gaël Giraud
Adrien de Tricornot, Mathias Thépot, Franck Dedieu

Comment le pouvoir a renoncé à une vraie réforme…

Contre les dérives de la finance et les risques de faillites du système bancaire, le projet de loi préparé par le gouvernement est un leurre. Les auteurs de cet ouvrage, spécialisés dans les questions  d’économie, dénoncent, avec le grand économiste Gaël Giraud, la soumission du pouvoir politique aux grandes banques et la responsabilité du Ministre de l’Économie et des Finances dans l’absence de débat.

Un ouvrage engagé, très pédagogique, qui explique de manière claire et simple, la teneur de la réforme bancaire et ce qu’elle aurait pu être pour soutenir une vraie politique de relance économique.

Gaël Giraud est l’un des grands économistes contemporains, directeur de recherche au CNRS, centre d’économie de la Sorbonne, Labex REFI ( Régulation financière).
Adrien de Tricornot est journaliste au Monde depuis septembre 2001, spécialisé en macroéconomie et finance. Il a couvert pendant plusieurs années l’actualité de la Banque centrale européenne
(BCE) et de l’économie allemande.
Franck Dedieu est journaliste économique, rédacteur en chef adjoint de l’Expansion. Il a publié avec Benjamin Masse-Stamberger et Adrien de Tricornot « Inévitable protectionnisme »  et « 150 idées reçues sur l’économie »
Mathias Thépot est journaliste à La Tribune.

la fiche du livre : Mon ami c’est la finance

Dictionnaire politique à l’usage des gouvernés

DICTIONNAIRE-POLITIQUE-A-L-USAGE-DES-GOUVERNES_ouvrage_large (1)Dictionnaire politique à l’usage des gouvernés

Sous la direction de Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc,

Michaël Foessel, Marie Gaille, Judith Revel, Pierre Zaoui

Une période de crise

Luttes politiques ,  phénomène des indignés, révolutions arabes ,  crise mondiale… Notre modèle politique est chahuté, sans qu’une alternative apparaisse clairement. Comment ne pas céder à la panique ou ne pas sombrer dans l’indifférence ? Comment maintenir une réflexion critique ? Comment la pensée philosophique peut-elle nourrir de nouvelles pratiques politiques ?

Des réponses philosophiques

Six philosophes d’une même génération, celle de la crise justement, ont choisi de faire l’inventaire des idées critiques qui peuvent aider à résister, à transformer le présent. Notions classiques mais revisitées à l’aulne de notre actualité ou idées critiques surgies ces dernières années Outre-Atlantique, elles sont  parfois attendues et parfois étonnantes.

Repenser la politique

Ce dictionnaire, unique en son genre et qui réunit pour la première fois ces six philosophes, a pour but d’ accompagner le  citoyen soucieux d’un diagnostic du présent, désireux de préserver sa capacité de révolte et de résistance ainsi que sa participation au sein de la démocratie, avant et au-delà de son vote à la prochaine élection présidentielle.

 

Guillaume le Blanc est professeur de philosophie à l’université de Bordeaux III. Il est notamment l’auteur de « Dedans, dehors : la condition d’étranger » (Seuil) et de « Que faire de notre vulnérabilité ? » (Bayard, Le temps d’une question).

Fabienne Brugère est professeur à l’université Bordeaux III et présidente du Conseil de développement durable auprès de la Communauté Urbaine de Bordeaux. Elle est notamment l’auteur de « Le sexe de la sollicitude » (Seuil, 2008) et de « L’éthique du care » (PUF, Que sais-je ?).

Michaël Foessel est philosophe, maître de conférence à l’université de Bourgogne. Il est notamment l’auteur de « La privation de l’intime » (Seuil) et collabore très régulièrement à la revue Esprit.

Agrégée et docteur en philosophie, Marie Gaille est chargée de recherche au Centre de recherche sens, éthique et société, CNRS-Université Paris Descartes. Elle est notamment l’auteur de « La valeur de la vie »(Les Belles Lettres) et « Le désir d’enfant » (PUF).

Philosophe, italianiste et traductrice, Judith Revel est maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et membre du Centre Michel Foucault. Elle est notamment l’auteur de « Qui a peur de la banlieue ? » (Bayard, Le temps d’une question) et de «  Foucault, une pensée du discontinu » (Mille et une nuits).

Pierre Zaoui est enseignant à l’université Paris VII-Diderot et directeur de programme au Collège international de philosophie. Il est l’auteur de   » Le libéralisme est-il une sauvagerie ?  » (Bayard, Le temps d’une question) et de  » La traversée des catastrophes «  (Seuil).

Actualité

Retrouvez les auteurs à la Librairie Le Merle Moqueur ( Paris 20) le 3 avril 2012.

Fabienne Brugère , invitée de la Librairie Mollat, autour de son livre « Faut-il se révolter »

Que faire de notre vulnérabilité

QUE-FAIRE-DE-NOTRE-VULNERABILITE_ouvrage_largeQue faire de notre vulnérabilité

Guillaume Le Blanc

Collection Le temps d’une question

Du problème de l’exclusion

L’exclusion est un des problèmes les plus vifs de notre société, celle qu’elle voit, impuissante, s’aggraver d’année en année. Nombreux  en effet sont ceux qui ont le sentiment d’être exclus ou qui redoutent de l’être, de ne plus avoir voix au chapitre. Comment restaurer la voix des sans-voix sans parler à leur place? Comment prendre soin des exclus tout en restaurant leur puissance d’agir?

Renverser la perspective

Le philosophe Guillaume Le Blanc, invite à considérer l’exclu non seulement comme un citoyen mais comme quelqu’un qui est amené à exercer un droit de regard sur la citoyenneté et ne saurait ainsi être seulement défini en creux comme un « sans ».

Guillaume Le Blanc professeur de philosophie à l’université de Bordeaux III,  est reconnu pour ses travaux sur la précarité.

Actualité

Interview de l’auteur à la librairie Mollat de Bordeaux (33).