Les bons mots du Pape

 Avec une tête d’enterrement, vous ne pouvez pas annoncer Jésus ! Les formules les plus décapantes et les plus drôles du pape. Une pastorale par l’humour et la provocation.

Les_bons_mots_du_papeDepuis le début de son pontificat, le pape François n’hésite pas à choisir des mots et des formules trempés dans du produit décapant. En orateur efficace, il surprend avec des expressions teintées d’humour, d’autodérision, décomplexées… qui font le délice des médias et secouent les fidèles : « Je veux de la pagaille dans les diocèses !  Sortez ! » Ou à propos de la rivalité Brésil-Argentine : « Nous avons bien négocié : le Pape est Argentin et Dieu est Brésilien ».

Au cours de la bénédiction des drapeaux à Rio de Janeiro, au maire qui déplorait le mauvais temps, il conseilla : « Vous devriez apporter une ou deux douzaines d’œufs aux Clarisses »;  à un karatéka : « Vous, je dois vous saluer avec respect ». Devant les jeunes, il plaisante sur le fait d’être enfermé : «  Je regrette que vous soyez mis en cage.  Moi, de temps en temps, j’en fais l’expérience : c’est désagréable d’être mis en cage ! »

Ce petit livre permet à chacun de retrouver les meilleures expressions du pape, les pépites d’une parole libre, profondément humaine et spirituelle.

 

Depuis son élection à la tête de l’Église, le 13 mars 2013, le pape François surprend opinions publiques et hommes politiques par le ton joyeux et la force de ses engagements. La joie de Noël transparaît dans ses homélies, messages et prières du temps de Noël, prononcés entre 2013 à 2017. Au monde inquiet, il partage son enthousiasme et son espérance.

 

Format : 12 x 17,6 cm, 120 pages, 12,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Les couleurs du ciel

Pourquoi le ciel est-il bleu, le soleil jaune et la nuit noire ? Les phénomènes célestes expliqués à tous par un des plus grands scientifiques français.

Les_couleurs_du_cielPourquoi le ciel est-il bleu ? Qu’est-ce que le rayon vert ? Et quelle est la couleur du ciel sur Mars, Vénus ou Titan ? Y a-t-il des arcs-en-ciel de Lune ?

Entre la physique et l’astronomie, le grand physicien épistémologue Jean-Marc Lévy-Leblond explique, avec le talent d’un conteur, les phénomènes célestes qui nous entourent et mettent de la couleur dans notre monde.

Il évoque les phénomènes physiques et aussi les savants tels que Galilée qui pour lui a apporté d’essentiel : l’idée que le monde céleste et le monde terrestre ne font qu’un et que les lois physiques y sont les mêmes, à l’encontre de la tradition aristotélicienne qui séparait le monde terrestre, le nôtre, monde de l’imperfection et du changement, du monde céleste, monde de la perfection et de l’immuabilité.

Un formidable texte sur les interrogations mais aussi des plaisirs que peuvent susciter les sciences.

 

Jean-Marc Lévy-Leblond est physicien et philosophe, professeur émérite de l’université de Nice, essayiste et éditeur. « Critique de science », il est aussi directeur de programme au Collège international de philosophie, directeur des collections scientifiques des éditions du Seuil et a fondé la revue Alliage (culture, science, technique). Auteur de nombreux ouvrages (L’esprit de sel, Fayard. La pierre de touche, La science à l’épreuve, Folio Essais) il a publié récemment La science expliqué à mes petits-enfants et L’atome expliqué à mes petits-enfants au seuil.

 

Format : 12,8 x 17,3 cm, 80 pages, 12,90 euros.

En librairie, le 20 septembre 2017

Être Achille ou Ulysse ?

Une formidable réflexion sur ce que dit de nous la mythologie.

Etre_achille_ou_ulysseDans cette petite conférence très vivante et pleine de fantaisie, Pierre Judet de La Combe présente deux personnalités bien différentes.

Deux héros, deux destins, deux manières d’être, de vivre. Le premier est en colère, affronte ses ennemis, bouscule les dieux, les hommes et gagne.

Sans méfiance aucune, il aime passionnément ses amis, souffre pour eux, et laisse un souvenir lumineux, mais il meurt. L’autre ruse, fuit, invente mille tours, se méfie de tout le monde, s’échappe toujours et parvient à revenir chez lui, mais à quel prix ? Faut-il choisir entre ces deux voies ?

 

Pierre Judet de La Combe est helléniste, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS dans les disciplines Histoire et Philologie classique. Il est l’auteur de nombreuses traductions de textes issus de la poésie et du théâtre grec. Il a beaucoup réfléchi à l’enseignement du grec et du latin. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Les tragédies grecques sont-elles tragiques ? Théâtre et théorie, Bayard (2010) et L’Avenir des anciens. Oser lire les Grecs et les Latins, paru chez Albin Michel l’année dernière.

 

Format : 12,8 x 17,3 cm, 80 pages, 12,90 euros.

En librairie, le 20 septembre 2017

Le geste de transmettre

Pourquoi la transmission est-elle devenue le sujet intime et collectif le plus important de nos jours ?

TransmettreEt si réussir sa vie, c’était aussi savoir transmettre ? S’interroger sur le rôle et la place de la transmission dans nos existences ? Nathalie Sarthou-Lajus s’interroge sur la transmission comme philosophe, mais aussi comme mère, femme, et citoyenne.

Son livre est à la fois un essai brillant et profond sur l’héritage, nécessaire mais parfois terriblement encombrant, ou absent, et un témoignage intime sur le lien entre les générations, l’oubli et la mémoire des familles, des communautés.

Ce livre poursuit son travail de réflexion sur la manière dont chacun d’entre nous vivons nos vies et comment nous pouvons tenter de mieux vivre.

 

Nathalie Sarthou-Lajus est rédactrice en chef adjointe de la revue Etudes depuis 2007. Philosophe, elle a publié Sauver nos vies chez Albin Michel en 2013 ainsi qu’un Éloge de la dette (PUF, 2012), et avec le romancier Alexis Jenni, Une vie simple (Albin Michel), biographie du moine italien Enzo Bianchi.

 

Format : 12 x 17,6 cm, 150 pages, 14,90 euros.

En librairie, le 20 septembre 2017

Le chemin de la vie

Nouvelle édition du « testament » de Léon Tolstoï : Le trésor de la pensée humaine rassemblé et écrit par le grand écrivain russe

Le_chemin_de_la_vieA la fin de sa vie, Tolstoï entend résumer et présenter les pensées exprimées par les sages universellement reconnus et par les fondateurs des religions les plus répandues de tous les temps et de tous les pays.
Toutes ces pensées, pour lui, délivrent le sens et le but suprême de la vie. Elles tracent ainsi le «chemin de la vie», titre original de ce livre qui deviendra, dans sa traduction française en 1912, « Pensées de l’Humanité ».
Mais il s’agit surtout de son œuvre testamentaire, celle qu’il entoura de plus de soin durant ses dernières années et dont il corrigeait les épreuves jusqu’à sur sa couche de mourant.

Témoignage bouleversant et impressionnant des interrogations de l’auteur russe sur l’éducation, le couple, la paix, l’amour, la vie après la mort… au travers des plus grandes pensées et des plus grandes sagesses de l’humanité.

 

Léon Tolstoï (1828-1910), écrivain majeur de la littérature russe, est l’auteur d’une œuvre gigantesque qui compte plus de quatre-vingts volumes dont Anna Karénine ou Guerre et Paix, et mêlant récit et considérations morales et philosophiques. Inspiré toute sa vie par l’Evangile, il a prôné à la fin la non-violence et l’ascétisme.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Mémoires de Luther

Luther présenté et raconté à travers ses propres écrits par le grand historien romantique français, Michelet.

Memoires_de_lutherPour le cinquième centenaire de la publication des thèses de Luther contre les indulgences, le 31 octobre 1517, nous offrons au lecteur d’aujourd’hui l’anthologie de ses Mémoires réduites à l’essentiel par le grand historien Michelet.

Michelet admira et aima Luther. Il fit du Réformateur l’un des héros de sa « légende des siècles ». En 1835, il publie, à la gloire de l’homme, les Mémoires de Luther, ce recueil de « Propos de table », de lettres et de discours, qui compose une intelligente biographie. Michelet a entretenu avec la Réforme et les réformés une relation privilégiée dans la patrie de Bossuet et Voltaire ! Bravant une censure vivace encore à son époque.

Luther a énormément écrit et ses disciples ont pour ainsi dire récolté la moindre de ses paroles, ce qui fait qu’il y avait un abondant matériel pour raconter la vie de Luther. Matériel que Jules Michelet a alors traduit, mis en ordre et en perspective pour réaliser cette ample bibliographie.

 

Jules Michelet (1798 – 1874), maître du romantisme, est considéré comme l’un des grands historiens du XIXe siècle pour avoir donné naissance à travers ses ouvrages historiques à une grande partie du « roman national». Parmi ses œuvres les plus célèbres de l’époque, Histoire de France, qui sera suivie d’une non moins monumentale Histoire de la Révolution.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Aphorismes

Khalil Gibran livre ici ses réflexions les plus intimes sur l’amour, le désir, l’amitié, la mort, la liberté, la fuite et la permanence des êtres et des choses.

AphorismesLa philosophie du chrétien Khalil Gibran (« Gibran » signifiant « Consolateur » en arabe) est simple, intemporelle et universelle : ce que l’homme a de plus divin en lui, c’est « l’émerveillement qu’il a devant la vie ».

Outre ses livres et ses poèmes, écrits tout d’abord en arabe puis directement en anglais, il a toute sa vie consigné ses pensées, ses remarques sur la vie et la sagesse humaine. Ce sont ces aphorismes dont nous donnons ici une nouvelle édition dans une traduction renouvelée et accessible.

Ces pensées s’adressent à tous. Elles offrent une authentique sagesse pour traverser l’existence et goûter la joie, la sérénité humaine.

 

Khalil Gibran est un écrivain libanais (1883 – 1931). Il a séjourné en Europe et passé la majeure partie de sa vie aux États-Unis. Mondialement connu pour avoir publié en 1923 ce qui deviendra un best-seller mondial, son recueil Le Prophète, particulièrement populaire dans les années 60 – 70. Ce serait aujourd’hui le livre le plus lu après la Bible. Rien qu’en France, pas moins de cinq traductions sont disponibles, et des dizaines de millions d’exemplaires ont été vendus à travers le monde.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Voix sacrée

Le témoignage de la plus grande figure du chant sacré. La voix, souffle de l’âme, chemin vers l’au-delà

Voix_SacreeSi sœur Marie Keyrouz est devenue aujourd’hui la plus grande figure du chant sacré d’Orient et d’Occident et une messagère de paix entre les peuples, c’est peut-être parce que selon elle, « le Mal qui envahit le monde, ne sera vaincu qu’avec le Beau et le Sacré. » Voilà pourquoi elle chante.

En 1984, sous les bombes de la guerre au Liban, elle fonde son Ensemble de la paix, musiciens et choristes de différentes religions, nationalités et cultures, qui l’accompagnent désormais dans ses concerts. Elle exprime dans ce livre,  comme elle ne l’a encore jamais fait, sa foi qui sous-tend toute sa démarche artistique.

Elle considère la voix comme l’instrument de Dieu et le chant comme l’unique occasion d’exprimer une vérité qui, autrement, serait inaudible. Un témoignage bouleversant et impressionnant par la force de la spiritualité exprimée.

 

Sœur Marie Keyrouz est la plus célèbre interprète de musiques sacrées, menant une carrière internationale, accompagnée des plus grands orchestres. Elle chante les musiques traditionnelles de l’Orient : maronite, byzantine, melkite, araméenne, mais aussi de l’Occident (ambrosienne, milanaise et grégorienne) ainsi que le répertoire sacré classique (Bach, Haendel, Mozart, Franck, Bruckner…). Docteur en anthropologie religieuse et en musicologie, militante pour la paix avec les deux associations qu’elle a créées, elle fait se rencontrer avec une superbe dextérité l’art et la science, la créativité et la spiritualité.

 

Format : 12 x 19 cm, 250 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Confession d’un jeune moine

« À la première aube du XXIe siècle, qui était aussi l’aube de ma vie adulte, je suis devenu moine. » Un témoignage spirituel au cœur de la vie d’un jeune moine

Confession_dun_jeune_moineCet essai sur l’expérience monastique dans la société contemporaine s’adresse aux personnes en quête de réflexion sur les valeurs et le sens de la vie.

L’auteur propose une visite qui part des aspects les plus extérieurs (lieux du monastère comme le réfectoire, la salle capitulaire, la chapelle) avant de poursuivre vers les lieux les plus intimes de la vie du moine et sa relation à Dieu.

Le lecteur se trouve invité à un questionnement plus personnel sur sa propre expérience humaine et spirituelle.

 

Le frère Oliveto Gérardin est moine olivétain à Maylis (Landes), monastère issu de la tradition monastique du Mont-Olivet. Né à Limoges en 1978, il poursuit des études de philosophie avant d’entrer à 22 ans à l’abbaye de Maylis. Il étudie la théologie à l’Université Saint-Anselme de Rome. Il est élu en 2014 responsable d’un groupe de formation de maîtres  de formation bénédictins et cisterciens.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 250 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 13 septembre 2017

Frères et sœurs, bonsoir !

La révolution du  pape François par l’acteur privilégié de sa communication au Vatican

Freres_et_soeursLa communication du pape François fait partie de sa stratégie d’ouverture et de renouvellement de l’église catholique. Mgr Viganò révèle la connaissance considérable et sophistiquée du pape de la gestion des codes linguistiques et culturels. Souvent, le pape Bergoglio n’hésite pas à abandonner les textes écrits pour communiquer avec les bras, le corps, ou quitte les discours pour utiliser des apologues, métaphores ou anecdotes pour ancrer son message dans la vie quotidienne des personnes.

On apprend que le pape François ne regarde pas la télévision ni ne s’intéresse aux médias en général, tout en étant capable pourtant de les dominer avec une extraordinaire facilité.

Il invente une communication toute symbolique. L’auteur, témoin privilégié de cette communication, analyse les différents aspects de cette «performance publique» du pape – depuis l’accueil de la Loggia de Saint-Pierre, les voyages apostoliques, des homélies aux encycliques. Viganò montre les chemins à travers lequel passe  le message Bergoglio et comment il réussit à toucher les foules du monde entier.

 

Mgr Dario Edoardo Viganò (1962, Rio de Janeiro) est un prélat catholique et écrivain italien. Chapelain de Sa sainteté depuis 2004, il a été directeur du Centre de Télévision du Vatican, et il est depuis le 27 juin 2015 préfet du Secrétariat pour la communication, nommé par le pape François.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 260 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 18 octobre 2017

Tous malades des antibiotiques

Les antibiotiques font de plus en plus de victimes !

Tous_malades_des_antibioLa résistance des bactéries aux antibiotiques fait aujourd’hui 15000 morts par an en Europe (maladies nosocomiales, infections diverse…).
Si rien ne change, des opérations chirurgicales bénignes pourront s’avérer mortelles d’ici quelques années. Ce phénomène a plusieurs causes, dont la principale est une surconsommation d’antibiotiques par l’industrie agro-alimentaire (pour les élevages industriels de porcs, volailles, poissons…) qui transmettent ensuite à l’homme les bactéries résistantes. Le propos du professeur Andremont n’est ni culpabilisant, ni pessimiste : il lance une alerte et défend l’idée que les antibiotiques doivent être utilisés de façon plus « écologique », c’est-à-dire être considérés comme une denrée limitée que l’on doit gérer intelligemment.

Journée européenne des antibiotiques le 18 novembre 2017.

 

Antoine Andremont est l’un des grands experts internationaux dans le domaine de l’étude de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Professeur à la faculté de médecine de l’Université Paris-Diderot et chef du service de bactériologie de l’hôpital Bichat-Claude-Bernard, il effectue des missions régulières pour l’OMS. Il a publié en 2010, Le triomphe des bactéries : la fin des antibiotiques ? (Max Milo) et Antibiotiques, le naufrage (Bayard, 2014). Il intervient fréquemment dans les médias.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 230 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 4 octobre 2017

Et si nous aimions nos enfants

Les ados français vont mal ! Le cri d’alerte de la célèbre pédopsychiatre

Alerte_sur_ladolescenceMarie Rose Moro a dirigé l’année dernière une grande étude sur le bien-être et la santé des jeunes en France. À la lumière des résultats, elle lance aujourd’hui avec ce livre une alerte : les jeunes en France ne vont pas bien. 15% d’entre eux traversent de graves difficultés. Une grande proportion (près de 20 %) de jeunes connaissent un épisode dépressif.

On sait aussi que les postes de pédopsychiatrie dans le secteur public ont diminué de 50 % ! L’auteure affirme que l’éducation à la santé, les campagnes de prévention des risques, le repérage des souffrances et la mise en œuvre des soins, s’inscrivent dans le projet national de justice et d’égalité́ des chances porté par notre République.

Elle propose des solutions concrètes pour améliorer cette situation et défend la revendication du bien-être au cœur de la formation de l’individu comme un droit.

 

Marie Rose Moro est pédopsychiatre, psychanalyste. Elle dirige la Maison de Solenn-Maison des adolescents de Cochin. Chef de file de l’ethnopsychanalyse, elle enseigne aussi la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université de la Sorbonne. Elle a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : Nos enfants demain. Pour une société multiculturelle (Odile Jacob, 2010) et aux éditions Bayard, Les ados expliqués à leurs parents (2010) et Enfants de l’immigration, une chance pour l’école (2012). Précédent ouvrage paru chez Bayard : Osons être parents (2016).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 250 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 27 septembre 2017

Tous éducateurs !

Mieux assumer nos responsabilités éducatives envers les jeunes générations.

Tous_EducateursQuelle est notre responsabilité personnelle dans la crise éducative qui fragilise la France et laisse sur le bord du chemin une part croissante de la jeunesse ? Qu’avons-nous fait pour que tant de talents et d’espérance soient gâchés chaque année ? Et est seulement la faute de l’école ?

Dans ce livre nourri par des expériences de terrain, l’auteur montre comment nous avons délaissé le champ éducatif, avec des propositions fortes et précises, il appelle à une mobilisation générale en montrant comment tous ensemble, parents, citoyens, enseignants, entreprises, associations…, nous pourrions construire « une société éducatrice ».

 

Marc Vannesson, 37 ans, est délégué général de Vers Le Haut, « think tank » entièrement dédié aux jeunes, aux familles et à l’éducation, lancé à l’initiative de plusieurs acteurs engagés en faveur de la jeunesse. Sa vocation est de nourrir le débat public en s’appuyant sur des dispositifs éducatifs efficaces.

 

Format : 12 x 17,6 cm, 150 pages, 12,90 euros.

En librairie, le 20 septembre 2017

On peut tous réussir !

Le tome 2 des œuvres complètes d’un grand pédagogue

On_peut_tous_reussirAntoine de La Garanderie est, avec Maria Montessori, le grand pédagogue de référence pour les éducateurs et enseignants. Il a inventé une pédagogie à partir de la « didactique des actes de connaissance ». Ses études ont porté notamment sur les motifs de la réussite et de l’échec des étudiants, et les processus intervenant dans la réflexion et l’apprentissage.

Il a montré la nécessité d’enseigner aux élèves selon des processus cognitifs précis. Il est le chef de file de ce que l’on a appelé la pédagogie différenciée, qui s’efforce de rendre l’élève acteur de son apprentissage.

Cet ouvrage-somme regroupe tous les textes qu’il a écrits durant sa vie, présentés par des pédagogues contemporains.

Il constitue la seconde partie de ses œuvres complètes, la première ayant été éditée chez Bayard en 213, sous le titre Réussir, ça s’apprend.

 

Antoine de La Garanderie (1920-2010) est l’un des plus grands pédagogues français dont le travail a marqué des générations d’éducateurs et d’enseignants. Il a été professeur de philosophie et de pédagogie à l’Institut catholique de Paris. Il a publié de nombreux ouvrages, dont Réussir, ça s’apprend, chez Bayard, en 2013, qui a été un grand succès.

 

Format : 12,5 x 19 cm, 1330 pages, 29,90 euros.

En librairie, le 1er septembre 2017

Tous les élèves peuvent réussir

Le bilan « sévère mais juste » d’une proviseure engagée. Percutant.

Pour_en_finir_avec_l'échec_scolairePourquoi les grands principes de l’école (éduquer de la même manière l’enfant de PDG et l’enfant d’ouvrier) ont-ils échoué au point qu’aujourd’hui, les inégalités scolaires n’ont jamais été aussi fortes ? Comment vaincre le décrochage ?

Monique Aquilina, refuse de considérer l’échec scolaire comme une fatalité. Et affirme que si tous les élèves ne feront pas Polytechnique, tous ont droit à l’excellence, c’est-à-dire à aller au plus haut de leurs capacités. Selon elle, il n’y a pas d’autre solution que de faire évoluer l’école: valoriser l’innovation pédagogique, le travail en équipe, les capacités extra-scolaires des élèves, repenser le système de notation, etc.

Son atout : elle a déjà mis ses idées en pratique dans l’un des établissements qu’elle a dirigés, le lycée Galilée à Gennevilliers, avec des résultats étonnants. Un livre percutant, qui bouleverse bien des idées reçues.

 

Monique Aquilina est proviseure du lycée Pasteur de Neuilly, après avoir exercé plus de vingt ans en lycée professionnel en Seine Saint Denis. Elle organise de nombreuses conférences sur l’échec scolaire, notamment au Collège des Bernardins à Paris.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 260 pages, 16,90 euros.

En librairie, le 1er septembre 2017

Éclats d’Évangile

À la découverte de l’Évangile par une grande voix spirituelle contemporaine

Eclats_devangile

Marion Muller-Colard a accepté pour l’hebdomadaire protestant Réforme d’écrire chaque semaine pendant 3 ans le commentaire de l’Evangile. Ce livre rassemble l’intégralité de ses lectures et donne ainsi un merveilleux ensemble, humain, proche des vies quotidiennes de chacun d’entre nous, de nos interrogations, pour (re)découvrir l’évangile.

D’une certaine façon, ce livre  c’est l’Evangile de Marion Muller-Colard. On y découvre sa façon de méditer, de « ruminer » l’Ecriture, de l’approcher, et surtout de provoquer notre intérêt pour le texte et la parole bibliques.

Nous reproduisons à chaque fois l’intégralité du texte évangélique commenté, accompagné de la lecture de l’auteure et de sa prière, en fin de lecture.

Un très beau livre de sagesse et de méditation qui renouvelle notre regard sur l’évangile.

 

Marion Muller-Colard, théologienne protestante et écrivain, a consacré ses années de recherche à une étude du livre de Job, en écho avec sa pratique bénévole de médiatrice pénale dans les prisons. Auteure pour la jeunesse te le théâtre, elle publie des méditations dans l’hebdomadaire protestant Réforme, et le mensuel de spiritualité Panorama (Bayard).  Son essai L’Autre Dieu. La Plainte, la Menace et la Grâce (Labor et Fides) a obtenu en 2015 les prix Ecritures et Spiritualités et Spiritualités d’aujourd’hui. Elle vit dans les Vosges alsaciennes avec son mari et ses deux enfants. Son dernier livre L’intranquillité (Bayard) a rencontré un vif succès.

Format : 14,5 x 19 cm, 420 pages, 19,90 euros.

En librairie, le 23 aout 2017

La Religion de l’Homme

La nouvelle édition d’un chef d’œuvre de méditation sur l’humanité, à la croisée des cultures.

Issu de conférences données par l’auteur en 1930, La Religion de l’Homme livre la réflexion d’un esprit puissant sur l’homme, l’universel, l’artiste, l’Absolu et s’interroge, en termes très modernes, sur la nature du spirituel.

Loin d’être abstrait, le questionnement de l’auteur prend appui sur son expérience de vie, sa pratique de l’écriture, ses lectures de la littérature religieuse indienne et son intime familiarité avec la poésie inspirée des Fous de Dieu du Bengale, qu’il a côtoyée depuis l’enfance.

Un tel livre ne saurait laisser indifférent le lecteur d’aujourd’hui qui, plongé dans des temps troublés, réfléchit sur sa place dans l’univers.

Il promeut également une société solidaire et autonome, fondée sur la coopération et l’éducation,  qui détermine son propre rythme de croissance.

Rabindranath Tagore (1861 -1941) fut à la fois musicien, romancier, dramaturge, et philosophe indien dont l’œuvre, immense et polymorphe, a eu une profonde influence. Formé à la culture anglaise et occidentale autant qu’à la culture indienne et à la méditation, il a développé des idées pionnières sur la croissance humaine et le développement. Il a été couronné par le prix Nobel de littérature en 1913. Nombre de ses romans et nouvelles ont été adaptés au cinéma, par le cinéaste Satyajit Ray.

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Vie de Mahomet

Une vie de Mahomet écrite « comme un roman » par un des plus grands écrivains romantiques français et redécouverte par Tahar Ben Jelloun.

Avec cette merveilleuse petite biographie romantique, Lamartine nous fait découvrir cet immense personnage qu’est Mahomet. C’est en poète que Lamartine raconte l’engagement spirituel du prophète de l’islam et lit le Coran, et c’est en romancier et dramaturge qu’il nous fait vivre l’itinéraire de ce « messager ».

Relire aujourd’hui ce texte, c’est paradoxalement faire l’expérience d’un regard neuf et rafraîchissant sur l’histoire de la naissance de l’islam et celle de son fondateur. Pour Lamartine, Mahomet appartient à notre patrimoine spirituel et à notre histoire commune entre Orient et Occident. Comme le souligne merveilleusement l’écrivain Tahar Ben Jelloun dans sa présentation : « A l’époque, l’islam n’était pas confondu avec la violence et la terreur. C’est pour cela qu’il est important de relire cette biographie écrite avec passion et lucidité par un grand poète. »

Alphonse de Lamartine (1790 -1869), poète, romancier, dramaturge et prosateur en même temps qu’un homme politique qui participa à la Révolution de 1848 et proclama la Deuxième République. C’est l’une des grandes figures du romantisme  en France.

Tahar Ben Jelloun est un écrivain marocain, né le 1er décembre 1944 à Fès. Il reçoit en 1987 le prix Goncourt pour son roman La Nuit Sacrée. Il est également membre de l’académie Goncourt depuis 2008.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Le Notre Père

Le « Notre Père » commenté par la grande philosophe, helléniste, et mystique du 20ème siècle.

Dans une lettre à son conseiller spirituel dominicain, Simone Weil indique ce que fut pour elle le Notre Père, texte fondateur du christianisme, à partir de l’été 1941, deux ans avant sa mort. Seule prière qu’elle s’autorisât à réciter en un temps de catastrophe où le nazisme paraissait tout-puissant, « [le Notre Père] contient toutes les demandes possibles ; on ne peut pas concevoir de prière qui n’y soit déjà enfermée. »

Le commentaire de Simone Weil, rédigé quelques mois plus tard, présente huit méditations sur les versets du Notre Père tels qu’ils sont apparus pour la première fois dans l’évangile de Matthieu – et repris dans la liturgie des églises chrétiennes. Ces méditations avaient été publiées dans le recueil posthume de 1950 Attente de Dieu – sous le titre « A propos du Pater » -, mais comme une note marginale. Elles méritent aujourd’hui d’être mises en pleine lumière afin d’être lues et méditées pour elles-mêmes car il s’agit, sous une forme ramassée et dépourvue de tout jargon, d’un des sommets de l’œuvre de Simone Weil.

 

Simone Weil (1909 – 1943) est une des philosophes les plus importantes du 20ème siècle. Bien qu’elle n’ait jamais adhéré explicitement par le baptême au catholicisme, malgré une profonde vie spirituelle, elle est reconnue et se considérait comme une mystique chrétienne. Brillante helléniste, interprète de grands textes littéraires, philosophiques et religieux  et des écritures sacrées hindoues. Ses écrits connaissent un très grand succès depuis de nombreuses années.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 13,90 euros.

En librairie, le 22 mars 2017

Les nouveaux acteurs de l’Islam

Ces musulmans qui se battent pour un islam républicain

Ce livre, fort, plein d’espoir et basé sur des témoignages, veut dire des choses nouvelles sur l’islam. Il veut briser l’écueil qui enferme l’islam dans un discours  apologétique : « c’est une religion de paix qui n’a rien à voir avec les violences commises en son nom » ou un discours polémique : « l’islam porte en lui la violence, on n’en sortira jamais. »

Pour cela, elle a choisi de faire connaître des musulmans pratiquants qui reconnaissent une forme de porosité entre la doctrine musulmane classique et cette violence, rendue possible par le cadre de pensée musulman majoritaire aujourd’hui. Chacun d’eux expose ses convictions sur les impasses de la doctrine actuelle et raconte comment il a pris ses distances avec elle.

On découvre comment ces « acteurs de l’islam », de nationalité, de formation très différentes, ont, chacun à leur manière, élaboré un nouveau rapport au texte, à Dieu et donc aux autres. Conjuguant leur profond attachement à la tradition islamique avec une forme de liberté vis-à-vis d’elle, ils sont présentés comme des exemples pour l’avenir.

Avec la préface de Rachid Benzine.

 

Anne Bénédicte Hoffner est journaliste à La Croix, au service Religion, spécialiste du monde musulman. Les nouveaux acteurs de l’islam est son premier ouvrage.

Format : 14,5 x 19 cm, 190 pages, 16,90 euros.

Y-a-t-il un catho dans la salle ?

Pour tout savoir sur la foi catholique, les théologiens répondent…

Cet ouvrage regroupe plus de cent questions touchant aux différentes thématiques de la foi catholique.

Le credo, les anges, l’esprit saint, les sacrements, les textes… Ces questions, toutes simples et fondamentales sont regroupées en trois grandes parties : la Bible, Dieu, la vie spirituelle.

  • De quelle faute Adam et Eve se sont-ils rendus coupables ?
  • Pourquoi la Bible est-elle si violente ?
  • Qu’est-ce qu’être catholique ?
  • Peut-on aller en enfer ?
  • Qu’est-ce que le monde invisible ?
  • Que veut dire « mariage indissoluble » ?
  • Jésus nous dit : « Ne jugez pas. » Mais est-ce toujours possible ?

 

À ces questions, d’une infinie diversité, les plus grands théologiens, des prêtres, des exégètes, répondent, clairement. La forme : Une question, une réponse de maximum deux pages.

Ce livre est une mine pour s’informer, réfléchir, découvrir !

Les théologiens, prêtres, écrivains qui ont participé à cet ouvrage : Anne Soupa, Anne Lécu, Christine Pedotti, Bernard Sesbouë, Henri-Jérôme Gagey, Roland Gosselin, Michel Kubler, Gérard Billon, Franck Javary, Luc Forestier, Antoine Nouis, Emmanuel Pisani, Christian Petitfils, Michel Legrain, Sylvain Gasser, Jacques Nieuviarts, Philippe Marsset, Frédéric Louzeau…

Format : 14,5 x 19 cm, 250 pages, 14,90 euros.

En librairie, le 12 avril 2017

SAINTS ! 333 vies extraordinaires

Plus de 300 biographies de Saints dont celles, inédites, de nombreuses personnalités modernes.

Cet ouvrage permet de découvrir des récits d’hommes et de femmes à la foi exemplaire, originaires du monde entier, comme sainte Kateri Tekakwitha, fille de chef iroquois !

Les livres sur les vies de saints et de bienheureux sont nombreux, mais peu abordent les saints les plus récents: Jean XXIII, Jean-Paul II, Louis et Zélie Martin, premiers parents à être canonisés, bienheureux Charles de Foucauld, etc.

Depuis le pontificat de Jean-Paul II, le culte des saints s’est considérablement développé. Les canonisations n’ont jamais été aussi nombreuses que depuis les années 1990. Jean-Paul II en a canonisés plus de 2000 !

Un beau livre avec une trentaine de reproductions en couleurs.

 

 

Xavier Lecoeur, journaliste spécialisé en culture et religion, a notamment publié chez Bayard Jeunesse deux biographies, l’une sur Mère Teresa et l’autre sur Jean-Paul II. Il est chroniqueur régulier à la Croix et Prions en Église et s’est spécialisé dans les récits historiques des saints.

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.

12 bonnes raisons de se révolter

Redonner à la révolte un sens positif et spirituel

La révolte est souvent confondue avec le refus violent d’une situation insupportable. Elle a pourtant des visages multiples, du retrait pacifique du monde aux contestations collectives et bruyantes de l’ordre social. Pour André Guigot, la révolte sans la spiritualité se résume à la violence du refus. C’est l’esprit qui élève la révolte en lui donnant un sens. Les résistances silencieuses et nourries de la puissance de la foi (en l’Homme, en la Révélation ou dans la Nature…) transforment lentement l’ordre des choses en ne cédant rien sur les injustices du monde. Des révoltés célèbres sont convoqués ici pour nous servir de guides : Camus, Thoreau, Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela …

Pour l’auteur, il est urgent de redonner à la révolte un sens spirituel et positif, pour que les refus du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, de l’exploitation humaine sous toutes ses formes ne soient plus mis en avant par la violence mais par un appel renouvelé à la dignité de l’humanité. Cet ouvrage en présente les enjeux et quelques visages, à la manière d’un hommage engagé.

Un texte « grand public », original et percutant.

André Guigot est professeur au Lycée Nicolas Appert d’Orvault, agrégé de philosophie et diplômé du Collège international de philosophie. Spécialiste de Sartre, il anime de nombreuses conférences. Ses livres s’orientent vers les thèmes de la nature et de l’amour. Il a publié notamment Petite philosophie de la passion amoureuse (Milan, 2004) et chez Bayard Qui pense quoi ? (2012) et Pour en finir avec le bonheur (2014).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.

Petite spiritualité des fleurs (À venir)

Les fleurs nous élèvent et nous donnent une idée du divin

Dans ce petit livre très illustré, Michaël Lonsdale évoque une passion dont il a peu parlé jusqu’alors, les fleurs. Il raconte avec simplicité et poésie, les fleurs qui le marquent et dont il aime la compagnie, celles de son enfance, celles qui évoquent pour lui des femmes qu’il a admirées ou aimées, sa mère, ses tantes, Marguerite Duras, Thérèse de Lisieux, les fleurs de la Bible et les fleurs imaginaires qu’il peint, chez lui.

Elles sont source d’émerveillement et de méditation sur la beauté du monde. Des messagères qui le relient au mystère de la Création et au divin. Il avoue aimer la beauté, en tant qu’attribut de Dieu. Les fleurs s’offrent, en gestes d’amour. Et « l’amour, c’est Dieu Lui-même ».

Un texte original et singulier, plein d’émotion.

 

Une trentaine de gravures de fleurs et des peintures de Michaël Lonsdale.

 Michaël Lonsdale est comédien. Il a joué avec les plus grands metteurs en scène et cinéastes. Il a remporté un César pour son interprétation de frère Luc dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux. Il est l’une des voix chrétiennes appréciées du grand public.

 

Format : 12 x 19 cm, 180 pages, 14,90 euros.

Protestants et Catholiques

Quels désaccords, quelles différences entre catholiques et protestants ?

Pour fêter le cinq centième annivrsaire de la Réforme, événement fondateur du protestantisme, deux personnalités du monde chrétien engagées dans le dialogue œcuménique « s’affrontent » et mettent en lumière les fondements historiques et théologiques de leur propre Église.

 

Avec courtoisie mais sans concession et avec beaucoup de pédagogie, ils discutent de thèmes variés et fondamentaux qui renvoient aussi bien à la foi qu’au dogme et à l’actualité. Un débat passionnant, plein de fougue et d’intelligence.

 

Jean-François Clavairoly est pasteur, président de la Fédération protestante de France depuis 2013. Il a publié en Paroles d’alliance, Dialogue entre un pasteur et un rabbin sur la société française avec Haïm Korsia, grand rabbin de France (François Bourin, 2011).

 

Michel Kubler, est prêtre, théologien, ancien rédacteur en chef de La Croix. Il dirige à Bucarest, le Centre œcuménique Saint Pierre – Saint André. Il a publié chez Bayard en 2014, Petit parcours de foi.

 

Loup Besmond de Senneville est journaliste au service religion du quotidien La Croix. Il a publié chez Bayard en 2014 Chercher Dieu et veiller sur l’homme. Repères pour une éthique chrétienne, avec Xavier Lacroix.

En librairie, le 1er mars 2017.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 16,90 euros.

Plus tard, je serai un enfant

Événement : pour la première fois, Eric-Emmanuel Schmitt accepte de se confier et de se raconter dans un livre d’entretiens .

Pour la première fois, Eric-Emmanuel Schmitt se confie et évoque son enfance avec une émouvante sincérité, ses vocations multiples, sa vie… Qui était le petit Eric-Emmanuel à Lyon, dans les années 60 ? Quelles histoires avait-il déjà en tête ? Ce livre permet de découvrir ses années de formation, son milieu, ses rêves, ses regrets…

Ses nombreuses confidences sur sa vie, ses valeurs, ses multiples activités, le sens qu’il donne à l’existence, à l’art, font le prix de ce livre exceptionnel. Ses très nombreux lecteurs dévoreront les différents chapitres de ce livre pour entrer dans l’intimité de leur auteur. Cet ouvrage permet de faire connaissance avec un écrivain, dramaturge, philosophe, bien différent des clichés que certains peuvent avoir sur lui. Et bien plus surprenant.

 Le livre contient un carnet de photographies inédites.

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 700 pages, 16,90 euros.

Évangiles et actes

Un guide de lecture complet des 4 Évangiles et des Actes des Apôtres, avec les textes dans la nouvelle traduction liturgique.

Les quatre évangiles et les Actes des apôtres font partie du Nouveau Testament. Ils sont relatifs à la vie de Jésus et à son enseignement.

Le père Christophe Raimbault propose un guide de lecture suivi de chacun de ces écrits, avec le souci de rendre accessible au plus grand nombre la richesse des textes bibliques.

Chaque passage étudié reprend le texte original. Le commentaire se fonde sur une explication des termes et des expressions les plus importants, suivi d’une description précise du contexte historique et religieux.

Un ensemble de questions simples sont proposées pour faciliter un partage en groupes.

À la portée de tous et réunis en un seul volume, un guide pratique pour lire, comprendre et partager les Evangiles et les Actes.

Le père Christophe Raimbault est vicaire général du diocèse de Tours. Docteur en théologie, diplômé de l’École biblique et archéologique de Jérusalem, il enseigne la Bible à l’Institut catholique de Paris. Son commentaire de l’évangile de Jean, publié par la revue Prions en Église, s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires.

Format : 14,5 x 19 cm, 700 pages, 16,90 euros.

Je vous écris de la Terre Sainte

Les chrétiens ont un rôle à jouer pour la paix en Terre Sainte.

David Neuhaus connaît intimement la Terre Sainte. Arrivé à Jérusalem à 15 ans,  il a pris la nationalité israélienne. Converti au christianisme, devenu jésuite, il a tissé des liens avec toutes les communautés, tous les responsables religieux et les habitants de toutes classes sociales. Dans cet ouvrage, il propose des écrits organisés autour de trois grands thèmes : la Terre sainte aujourd’hui, les relations juifs et chrétiens et La Bible et la Terre sainte.

Il défend l’idée qu’en Terre sainte, si les chrétiens sont peu nombreux, impuissants et pauvres, ils n’en sont que plus libres de vivre l’Évangile. Quant aux chrétiens d’Occident, il les enjoint à utiliser un langage qui décrirait la réalité selon une nouvelle perspective : la Terre sainte est le lieu où Dieu a placé les juifs, les chrétiens et les musulmans, non pour combattre, mais pour se reconnaître comme frères et sœurs.

Un texte très fort, très beau, très clair aussi, qui s’appuie sur de solides arguments théologiques et un langage plein de douceur.

David Neuhaus, 55 ans, est Jésuite et de nationalité israélienne, vicaire du Patriarcat de Jérusalem pour la communauté hébraïque francophone et pour les migrants. Originaire d’Afrique du Sud où sa famille avait fui l’Allemagne nazie, il est devenu l’une des personnalités les plus importantes de la communauté chrétienne de Terre sainte.

Il a publié, avec Alain Marchadour, le livre La terre, la Bible et l’histoire (Bayard, 2006).

 

Format : 14,5 x 19 cm, 500 pages, 22,90 euros.

Jésus avant les évangiles

Une formidable enquête historique et psychologique sur les façons dont on a pu faire mémoire de Jésus avant la rédaction des évangiles.

Mais comment a-t-on transmis le souvenir de Jésus ? Qui étaient les premiers témoins oculaires ? Quelles chaînes de transmission ont permis aux rédacteurs des évangiles d’écrire leurs textes, près d’un siècle après la mort de Jésus ? Le travail de Bart Ehrman met l’accent sur la critique textuelle du Nouveau Testament, le Jésus historique et l’évolution du christianisme primitif. Avec ce dernier livre, best-seller aux États-Unis en 2016, l’auteur propose audacieusement de s’interroger le rôle et le fonctionnement de la mémoire, à la fois individuelle et collective, pour comprendre la construction, voire l’invention, de la figure de Jésus comme sauveur. Il s’appuie pour cela sur les meilleures études scientifiques contemporaines sur la mémoire et sur une profonde connaissance des textes antiques, chrétiens et apocryphes.

Ce livre est écrit comme une enquête policière : quelles traces avons-nous du personnage Jésus ? Quelles preuves historiques ? Comment évaluer les témoignages dont nous disposons ?

Un livre captivant.

Bart D. Ehrman est un spécialiste américain du Nouveau Testament, auteur de nombreux best-sellers aux États-Unis. Professeur émérite d’études religieuses à l’université de Caroline du Nord, il a publié plus de vingt-cinq livres, dont trois manuels de collège et obtenu une reconnaissance du grand public avec quatre best-sellers du New York Times. En France est paru Les christianismes disparus, La Bataille pour les Ecritures, apocryphes, faux et censures (Bayard, 2007).

 

En librairie, le 22 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 350 pages, 21,90 euros.

L’Amour en guerre

Un document exceptionnel !

Rien ne prédestinait l’institutrice guadeloupéenne Aimée Jean-Baptiste et l’instituteur parisien Bernard Garigue, à sortir de l’oubli. Jusqu’à ce qu’ils apparaissent dans un ensemble de lettres abandonnées sur une brocante parisienne à la fin des années 2000. Bouleversés par cette correspondance découverte par hasard, les auteurs, Fabien Deshayes et Axel Pohn-Weidinger, qui mènent des recherches sur les écrits intimes, ont voulu redonner vie à ce couple des années 1950 et 1960, en explorant des fonds d’archives et en retrouvant leurs proches.

Leur démarche : non pas pénétrer dans l’intimité de ce couple, mais au contraire en sortir, et faire dialoguer une période historique précise – la guerre d’Algérie – avec une biographie singulière. Au fil de l’enquête, se révèle l’histoire d’une femme enceinte accablée par sa hiérarchie et d’un pacifiste appelé du contingent en Kabylie. Dans les lettres qu’ils s’échangent, le lecteur suit pas à pas leur relation amoureuse marquée par une histoire politique dont nous ne sommes pas encore sortis.

Au croisement de l’histoire intime et de la peinture sociale, c’est un regard inédit sur les Trente Glorieuses et sur la guerre d’Algérie, décrite à travers la voix de ceux dont elle a bouleversé l’existence : les appelés et leur famille.

Fabien Deshayes est sociologue, post-doctorant à l’Université de Genève, dans l’équipe de sociologie de l’éducation (SATIE), associé au Cresppa-Gtm. Ses recherches croisent les questions de la famille, de l’éducation, de la pauvreté et des écritures professionnelles.

 Axel Pohn-Weidinger est sociologue, chercheur à l’université de Göttingen et membre associé au Cresppa-Gtm et au Centre Georg Simmel.  Il s’intéresse aux écritures professionnelles et intimes, à l’Etat social et aux rapports ordinaires au droit.

 

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 280 pages, 18,90 euros.

Le mystère du mal

À partir du renoncement de Benoît XVI à la papauté, un remarquable essai sur le sens du courage face à l’Histoire.

En accomplissant son « grand refus », Benoît XVI n’a pas fait preuve de lâcheté, mais d’un courage qui prend un sens et une valeur exemplaires. Sa décision attire l’attention sur la distinction entre deux principes essentiels de notre tradition éthico-politique, dont nos sociétés semblent avoir perdu toute conscience : la légitimité et la légalité.

Si la crise que traverse actuellement notre société est si grave et si profonde, c’est parce qu’elle ne met pas seulement en question la légalité des institutions, mais aussi leur légitimité, ni seulement, comme on le répète trop souvent, les règles et les modalités de l’exercice du pouvoir, mais le principe même qui le fonde et le légitime.

Le « mystère du mal » dont parle l’apôtre Paul n’est pas un sombre drame théologique qui retarde la fin des temps,  paralysant et rendant toute action énigmatique et ambiguë, mais un drame historique où chacun est appelé à jouer son rôle sans réserve et sans ambiguïté.

Giorgio Agamben est né en 1942 à Rome, auteur d’une œuvre théorique reconnue et traduite dans le monde entier, c’est un des plus grands philosophes contemporains, spécialiste de Walter Benjamin, Jacob Taubes mais aussi Foucault, Heidegger… Il a longtemps enseigné en Italie et en France. Son œuvre porte sur l’histoire du droit et de l’art, les questions théologiques et politiques, et plus particulièrement sur le sens messianique de l’histoire.

 

En librairie, le 15 février 2017

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Manifeste d’une jeunesse trahie

Le livre coup de poing de toute une génération

La génération des moins de 35 ans hérite d’un contexte marqué par le chômage et la précarité, et une déperdition de la vie intellectuelle qui nuit à la démocratie et nous empêche de trouver les solutions pour sortir du marasme.

Chez ces jeunes, l’abstention est au plus haut et le Front national est devenu le premier parti des votants. Les deux auteurs dénoncent : notre société est malade. Les raisons de cette évolution se trouvent dans l’héritage de cette jeunesse.

Un héritage qui construit le présent et l’avenir et qui prend pour eux la forme d’une trahison, une pensée unique instillée par un pouvoir qui promeut le conformisme et qui fait fi des valeurs sociales et environnementales.

Les auteurs relèvent dix sujets politico-économiques qui concernent leur génération, ils en critiquent les dogmes établis et proposent, dans une optique progressiste, des alternatives.

Un livre coup-de-poing qui donne des pistes de réflexions aux lecteurs, dont le rôle de citoyen est aujourd’hui questionné.

Mathias Thépot, 29 ans est journaliste économique. Il  a participé à l’ouvrage Mon amie c’est la finance – Comment François Hollande a plié devant les banquiers (Bayard, 2014) et a écrit, avec Michel Rocard, Lettre aux générations futures en espérant qu’elles nous pardonneront (Bayard 2015).

Thomas Golovodas, 32 ans est expert des questions fiscales et budgétaires. Il est par ailleurs militant dans le mouvement Diem25.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 190 pages, 14,90 euros.

Méditations quotidiennes

Le troisième volume des homédies du pape François à la chapelle Sainte-Marthe.

Depuis son élection, chaque matin un peu après 7 heures, le pape François célèbre une messe dans la petite chapelle de la maison Sainte-Marthe, où il a choisi de vivre au Vatican. C’est l’occasion d’homélies devenues extrêmement populaires et dans lesquelles il fait passer régulièrement ses messages. Beaucoup font référence à l’actualité, sociale ou religieuse.

Ce livre nous offre les textes des homélies entre la fin 2015 et le mois de septembre 2016. Le pape évoque dans ces pages, non seulement les grands thèmes de sa foi, mais également les défis auxquels se trouve confrontée l’Église catholique. Le lecteur suit sa pensée, ses espoirs et ses craintes. Et accompagne sa prière.

Le pape François, depuis le début de son pontificat, a bousculé l’Église, réformé la Curie romaine et entrepris de remettre en avant les grandes valeurs évangéliques : pauvreté, charité, miséricorde.

 

Format : 12,3 x 17,8 cm, 230 pages, 14,90 euros.

Mort, où est ta victoire ?

Comment comprendre aujourd’hui la notion de salut ? Un essai brillant rédigé comme une enquête philosophique et spirituelle.

« Mort, où est ta victoire ? » s’exclamait saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens. La victoire est autre… Il s’agit d’être sauvé. Mais comment comprendre aujourd’hui cette injonction ? Le salut, une notion périmée ? De quoi aurions-nous à être sauvés, d’ailleurs ?

Denis Moreau nous entraîne dans une enquête passionnante autant théologique que philosophique. Ce livre est une relecture contemporaine de la notion de salut s’appuyant sur des textes philosophiques et religieux. On y croise Moïse, saint Paul et Jésus-Christ, Descartes, Pascal, Spinoza, Nietzsche, Sartre, Wittgenstein mais aussi Kurt Cobain, une publicité pour un gel douche et une description pratique de certains péchés capitaux.

Le thème du salut est beaucoup plus présent dans notre modernité qu’on ne le pense. Ses usages dans la pensée contemporaine sont parfois bien surprenants, et ce parcours plein de rebondissements. Cet essai propose ainsi une véritable philosophie du salut pour aujourd’hui.

Denis Moreau est philosophe, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de philosophie. Il enseigne à l’université de Nantes. Spécialiste de Descartes, il a dirigé un Dictionnaire des monothéismes (Le Seuil) et publié plusieurs ouvrages dont Les voies du Salut (Bayard, 2010), première version de l’essai Mort, où est ta victoire ?

 

Format : 14,5 x 19 cm, 350 pages, 19,90 euros.

Nouveau Testament et psaumes

Le Nouveau Testament et les 150 Psaumes dans la nouvelle traduction liturgique en un seul volume de poche.

Le Nouveau Testament et les Psaumes constituent les textes les plus souvent lus et médités par les chrétiens. Ils sont réunis en un seul volume, dans la nouvelle traduction liturgique.

Pour les chrétiens, la Bible se compose de l’Ancien Testament (écrits antérieurs à Jésus) et du Nouveau Testament.

Le Nouveau Testament est l’ensemble des écrits relatifs à la vie de Jésus (les 4 Évangiles et les Actes des Apôtres)  et à l’enseignement de ses disciples (notamment les lettres de saint Paul). Le mot testament peut se traduire par alliance.

Le livre des psaumes (que l’on appelle aussi psautier) fait partie de l’Ancien Testament. Il est composé de 150 psaumes, prières chantées sur un air de psaltérion par les juifs comme par les chrétiens.

Pour les chrétiens (particulièrement les moines), les psaumes font partie de la prière que l’on chante aux offices. À chaque messe, un psaume est chanté.

En librairie, le 15 février 2017

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 21,90 euros.

Qu’est-ce que la vie éternelle ?

Comment croire encore à la vie éternelle ? Des réponses claires, vivantes et accessibles.

« La vie éternelle ? Même les croyants ne sont plus sûrs d’y croire… ». Plaisanterie entendue régulièrement autour de nous.

Un certain nombre de ces catholiques de France vont, à des rythmes plus ou moins réguliers, à la messe dominicale où ils disent quand vient le Credo : « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir » (Symbole de Nicée-Constantinople).

En effet, comment comprendre aujourd’hui la notion de « vie éternelle » ? Comment même l’admettre quand on a traversé dans son existence un deuil, une séparation, l’injustice d’une maladie incurable, d’un accident ? Michel Wackenheim propose, à partir de témoignages recueillis en paroisse,  une parole de discernement, adressée autant aux croyants qu’aux non croyants. Distinguer immortalité, résurrection, réincarnation…

Quelles sont les grandes conceptions des sagesses de la mort et de l’après mort ? Qu’est-ce que la foi en une vie future ? L’auteur s’attache à répondre à bon nombre de nos questions pour faire apparaître la singularité de la proposition chrétienne : nos histoires ne prennent pas fin avec la mort…

Michel Wackenheim est archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Compositeur de chants liturgiques, il  collabore depuis de nombreuses années aux revues liturgiques et religieuses de Bayard (Signes, Signes Musiques et Prions en Église). Il anime de nombreuses sessions et rencontres de formations catéchétiques et spirituelles.

Format : 12,3 x 17,8 cm, 150 pages, 14,90 euros.

Signaux Sensibles

La pensée est avant tout sensible. Le philosophe Jean-Luc Nancy donne une place centrale aux arts et au corps.

Deux philosophes s’entretiennent sur la situation et sur la signification de l’art aujourd’hui : ce que son nom veut dire désormais, ce que, bien loin d’être un nom désuet, il nous donne à penser de neuf.

La pensée très élaborée de Jean-Luc Nancy sur ce sujet est reprise mais aussi prolongée au cours d’une discussion où Jérôme Lèbre s’interroge avec lui sur la meilleure manière de saisir l’engagement du corps sensible dans l’activité artistique et l’approche des œuvres, la relation de l’art à la technique, à l’histoire, sa modulation en arts traditionnels et nouveaux, sa position actuelle vis-à-vis de la religion, de la politique et de la littérature.

Jean-Luc Nancy est l’un des philosophes les plus importants en Europe et les plus écoutés actuellement. Il est l’auteur d’une centaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues et lus bien au-delà du public spécialisé, y compris par les amateurs et les professionnels du monde de l’art.

 Jérôme Lèbre est directeur de programme au Collège international de philosophie où il tient un séminaire régulier articulant art, technique et politique ; auteur de cinq ouvrages où les questions de l’héritage actuel du romantisme et de la transformation de l’art reviennent constamment;c’est dans ce contexte qu’il a rencontré Jean-Luc Nancy.

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 19,90 euros.

La Grâce

Qu’est-ce que la grâce ? L’importance de la gratuité dans l’aventure chrétienne

 

9782227488984Ce livre est un excellent panorama contemporain théologique et philosophique de la question de la grâce divine et de la liberté humaine.

Conçu comme un parcours articulé autour de l’axe christique, il dégage trois notions : la grâce, les médiations et la liberté.

La grâce car l’aventure chrétienne commence avec le don d’une présence, celle de l’ « auto-communication libre et pardonnante de Dieu », pour reprendre la formule du théologien Karl Rahner ; les médiations, car dans la condition historique qui est la nôtre, il n’y a pas de lien immédiat avec l’Absolu, celui-ci passe par de multiples et essentielles médiations ; la liberté, car l’être humain est radicalement —au sens transcendantal— libre devant l’offre d’alliance qui lui est faite par Dieu.

L’originalité de cet essai est également de nous proposer de nombreuses références culturelles et littéraires, au-delà des seules œuvres théologiques traditionnelles.

 

Isabelle Chareire est maître de conférence à la faculté de théologie de l’université catholique de Lyon et secrétaire de rédaction de la revue  »Lumière et vie’‘, auteure notamment de La résurrection des morts  (L’Atelier, 1999).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 270 pages, 21,90 euros.

Pour l’amour de Bethléem

Pour la première fois, les confessions d’une éminente personnalité palestinienne : la maire de Bethléem

La devise de Véra Baboun est : « De la souffrance, apprendre à faire naître la grâce. »

 

9782227489363Cette professeure d’université a vu sa vie bouleversée en 1980, lors de l’arrestation de son mari, militant palestinien, par les Israéliens, puis de sa mort. Elle va alors ériger en règle de vie le fait d’emprunter des chemins nouveaux, de relever trois défis : se battre pour son pays, pour sa ville, pour les femmes.

Son héroïne, que lui contait son grand-père, c’est Shéhérazade, qui accomplit son destin grâce au courage, à l’éducation, à la sagesse. Elle veut porter ce combat pour toutes les femmes du monde. En tant que maire de Bethléem, elle sait que les murs qui enferment sa ville risquent d’enfermer les habitants en eux-mêmes, de les transformer en exilés de l’intérieur. Plus on enferme, plus on radicalise. Elle veut elle, briser ces murs. Dans son enfermement, elle arrive à s’adresser à l’humanité entière. Elle se bat pour défendre la vie quotidienne des habitants, négocier sans relâche l’accès à l’eau, à l’électricité, au retraitement des déchets… Si elle reconnaît les points faibles de la société palestinienne, elle est aussi déçue par les grands hommes politiques qui sont venus dans sa ville (Barack Obama, David Cameron…). A l’exception du pape François qui a prononcé des paroles de reconnaissance, celles dont son peuple a besoin.

Véra Baboun, 53 ans, est la première femme maire de Bethléem. Élue en 2012, sur une liste du Fatah, elle est une Palestinienne chrétienne, professeur d’université (littérature anglo-saxonne) et mère de cinq enfants. Cet ouvrage est son premier livre, où elle délivre, de sa petite ville encerclée d’un mur, un regard très espérant.

 

 

Format : 14.5 x 19 cm, 190 pages, 15,90 euros.

Passer par le désert

Un écrivain voyageur nous entraîne aujourd’hui sur les traces de Charles de Foucauld

 

« La vie de Ch9782227488670arles de Foucauld n’a pas été une vie conventionnelle mais une vie de ruptures, et pour cela intéressante. »

Ce livre se dévore comme une enquête journalistique et un récit de voyage. Ce n’est pas une énième biographie de plus mais bien le témoignage contemporain de l’empreinte de Charles de Foucauld, ce grand personnage mystique, sur notre présent déchiré et sombre. L’auteur nous entraîne de la France traditionnelle de Saint-Cyr, et provinciale à Viviers, jusqu’au Hoggar, le désert algérien, le Maroc, la Terre Sainte, Istanbul…  Sébastien de Courtois refait ce voyage, rencontre différents témoins religieux, militaires, historiens, voyageurs, maîtres soufis, pour raconter au présent cette aventure extraordinaire d’une vie entre excentricités et conversion, faits d’armes et méditation brûlante, à la rencontre du Christ et de l’islam. Que reste-t-il du monde de C. de Foucauld ? Comment entendons-nous aujourd’hui le message mystique de celui qui déclarait : « Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs, à me regarder comme leur frère, le frère universel. »

Cette exploration d’une vie et d’un héritage nous confronte également aux réalités actuelles du Proche Orient : l’islamisme radical, les guerres, les réfugiés, la Palestine…

 

Sébastien de Courtois est écrivain et journaliste spécialisé sur la Turquie et le Moyen-Orient, correspondant de presse à Istanbul d’où il collabore à plusieurs magazines : Le Point, le Figaro MagazineLe Monde de la Bible. Il anime l’émission Chrétiens d’orient sur France Culture. Auteur de plusieurs livres remarqués dont Sur les fleuves de Babylone, nous pleurions. Le crépuscule des chrétiens d’Orient (Stock, 2015) ou Éloge du Voyage, Sur les traces d’Arthur Rimbaud (NIL Éditions, 2013).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 17,90 euros.

Pour l’amour de Jérusalem

9782227489219

L’appel du patriarche de Jérusalem pour les chrétiens de Terre sainte

Le patriarche Fouad Twal  a fait de la défense des chrétiens de Terre sainte son combat. Car cette infime minorité (2% de la population) ne cesse en effet de se réduire, alors que sa valeur symbolique, mais aussi  significative pour la défense du pluralisme religieux en Terre sainte est inestimable.

Alors qu’il vit ses derniers mois comme Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal livre un regard lucide, malgré tout empreint d’espérance, et en appelle à la responsabilité aussi bien des acteurs locaux, Israéliens et Palestiniens, qu’internationaux. Il évoque sans détour la question israélienne, la cohabitation difficile entre juifs, chrétiens et musulmans, l’instrumentalisation du religieux, les conflits au Moyen-Orient, l’implication des puissances étrangères, tout en évoquant des voies de dialogue où les chrétiens pourraient avoir un rôle à jouer.

 

Mgr Fouad Twal est né en Jordanie en 1940.  Ordonné prêtre en 1966, il a travaillé successivement au Honduras, à Rome, au Caire, à Berlin et à Lima. Le 30 mai 1992, il est nommé évêque de Tunis. En septembre 2005, le Pape Benoît XVI le nomme archevêque coadjuteur du Patriarche latin de Jérusalem. Il succède à Mgr Michel Sabbah le 21 juin 2008, étant ainsi le deuxième Arabe à devenir Patriarche latin de Jérusalem.

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 200 pages, 14,90 euros.

Joyeux Noël !

Toutes les homélies, tous les messages du Pape François pour le temps de Noël

 

Les fêtes de fin d9782227490031’année sont l’occasion de s’échanger des vœux de paix, de joie et d’espérance. Douze jours durant, de la nuit de Noël jusqu’à l’Épiphanie (6 janvier), les chrétiens célèbrent la joie de Noël.

La joie est au cœur du message du pape. On la retrouve dans l’ensemble de ses homélies et messages prononcés à Rome durant cette période. Ce livre les réunit pour la première fois.

On trouvera également un sermon inédit en français, prononcé la nuit de Noël 2001 alors que le pape n’était encore que Jorge Bergoglio et qu’il venait juste d’être créé cardinal de Buenos Aires.

Des messages qui s’inscrivent au cœur des questions brûlantes de l’actualité.

Depuis son élection à la tête de l’Église, le 13 mars 2013, le Pape François surprend opinions publiques et hommes politiques par le ton joyeux et la force de ses engagements. La joie de Noël transparaît dans ses homélies, messages et prières du temps de Noël, prononcés entre 2013 et 2015. Au monde inquiet, il partage son enthousiasme et son espérance.

 

 

Format : 12,5 x 17,6 cm, 190 pages, 9,90 euros.

L’ancien testament commenté

Le livre de la Genè9782227489387se commenté par les plus grands biblistes

La Genèse est l’un des livres les plus importants de l’histoire de l’humanité. Il s’articule en deux parties distinctes : l’histoire des origines (Gn 1-11) et l’histoire des patriarches (Gn 12-50).

La Genèse commentée, ouvrage sous la direction de Thomas Römer, a pour vocation de fournir à toute personne intéressée des éclairages historiques, linguistiques et littéraires ainsi qu’une histoire de la réception des textes les plus emblématiques du premier livre de la Bible. Il identifie ainsi les différentes « couches textuelles » qui le composent, l’origine des auteurs et les enjeux historiques des différents récits.

Écrit par les plus grands spécialistes de l’Ancien Testament, ce livre destiné au grand public et sans équivalent en français inaugure une collection de commentaires de l’Ancien Testament.

 

 

Thomas Römer est professeur de la chaire Milieux bibliques au Collège de France. Considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la formation et de l’histoire de la Bible hébraïque, il a écrit de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Bible, quelles histoires !  (Bayard, 2014), L’invention de Dieu (Seuil, 2014) et Moïse en version originale (Bayard, 2015).

Albert de Pury est professeur honoraire d’Ancien Testament de l’Université de Genève. Spécialiste du Pentateuque, il est l’auteur de plusieurs livres dont Le pentateuque en question, comme co-responsable éditorial (Labor et Fides, 2002) et Israël construit son histoire (Labor et Fides, 1996).

Konrad Schmid est  professeur d’Ancien Testament à l’Université de Zurich. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages majeurs en allemand, notamment sur le judaïsme des origines.

 

 

Format : 17,6 x 21,8 cm, 280 pages, 29,90 euros.

Ma cuisine, de l’Élysée à l’Antarctique

Les nouvelles aventures culinaires de l’auteure de Carnets de cuisine, du Périgord à l’Elysée

9782227488731

Danièle Mazet-Delpeuch a été la cuisinière personnelle du président François Mitterrand. En 1974, elle invente dans la ferme de son Périgord natal l’idée de la table d’hôtes (des « week-ends foie gras et truffes »), puis elle plaque tout et part à New York où elle entre en contact avec Joël Robuchon, qui va la présenter à François Mitterrand. Elle devient chef des cuisines de l’Élysée en 1988 et cette expérience va donner lieu en 2012 à un film à succès : Les saveurs du palais, avec Catherine Frot.

 
Après l’Elysée, elle cherche à partir le plus loin possible et trouve une mission scientifique sur la base de Saint-Paul-et-Amsterdam (Antarctique), où sa cuisine doit réchauffer le moral des troupes. Elle a connu l’un des lieux les plus isolés du monde, où il fallait faire preuve de patience et d’imagination. Une expérience extraordinaire qu’elle raconte avec humour dans ce livre, en reprenant le journal de bord qu’elle a tenu. Comme dans son précédent ouvrage, elle donne des recettes de cuisine, simples et raffinées, au fil de son récit et propose ainsi un texte d’aventures et de recettes particulièrement original.

 
C’est le deuxième livre de cette grand-mère aventurière, dont les recettes de cuisine donnent aussitôt envie de se mettre aux fourneaux !

 
Danièle Mazet-Delpeuch est une cuisinière atypique et talentueuse de 72 ans. Elle a voyagé dans le monde entier, a vécu en Antarctique et a lancé des truffières en Nouvelle-Zélande. Son premier livre a inspiré le film Les saveurs du palais.

 

 
Format : 14,5 x 21 cm, 300 pages, 18,90 euros.

Au crépuscule des lieux – Préface de Jacques Arènes

9782227489301Révolution numérique : révolution des lieux et des espaces !

Ce nouveau livre de Pierre Giorgini s’attaque au concept probablement le plus fondateur de l’âme humaine : le lieu.

Il explique comment la transition technoscientifique que nous vivons est en train de bouleverser notre rapport aux lieux, aux espaces, au local…

C’est le « crépuscule des lieux » ! Le psychanalyste jacques Arènes, qui signe une très belle postface, écrit : « Nous avons perdu notre toit » !

Associée à un phénomène d’hyper-concentration (capitaux, centres de décision, espaces publics et services…) et l’abolition des frontières, cette révolution nous met devant des choix décisifs pour l’avenir de l’humain.

Pierre Giorgini pense une fois de plus avec talent la transition : comment inventer des « tiers-lieux », des espaces ouverts et fédératifs, qui associent la création en réseaux et l’enracinement local? Il est urgent de travailler à des liens entre le global et le local.

Pierre Giorgini est ingénieur, diplômé de l’Institut National des Télécommunications. Issu du monde de l’entreprise et de l’innovation, il a été directeur délégué de France Télécom Recherche et développement. Il est aujourd’hui Président – Recteur de l’Université Catholique de Lille. Il est l’auteur de La transition fulgurante (Bayard, 2014) et de La fulgurante recréation (Bayard, 2016).

 

 

Format : 14,5 x 19 cm, 460 pages, 19,90 euros.

Mes combats – Préface de Robert Badinter

9782227489370_mes_combatsUn événement : les textes inédits d’une vie d’engagements et de convictions que Simone Veil a souhaité réunir et partager

De 1974 à 2008, de différents postes de ministre à la présidence du Parlement européen et jusqu’au Conseil constitutionnel, Simone Veil a marqué la vie politique française de multiples façons.
Personnalité politique préférée des Français, elle a fondé ses engagements sur les valeurs transmises par ses parents : la tolérance, le respect des droits de chacun et de toutes les identités. Des valeurs humanistes que pour eux le judaïsme incarnait.

Cet ouvrage rassemble les grands discours qu’elle a écrits tout au long de son parcours politique. D’une force et d’une modernité étonnante, qu’ils portent sur l’Europe, les droits des femmes ou la mémoire de la Shoah, ils révèlent une personnalité d’une intelligence aussi extrême que sa sensibilité, qui n’a jamais cessé d’être habitée par le souvenir obsédant des six millions de Juifs exterminés pendant la Seconde guerre mondiale.

 
Le livre est préfacé par Robert Badinter, il contient également une introduction de Jean et Pierre-François Veil, ainsi que des photos, dont beaucoup sont inédites, de Philippe Ledru.

Simone Veil est née à Nice le 13 juillet 1927. Le 30 mars 1944, à 16 ans et demi, elle est arrêtée par la Gestapo. Elle survit à la déportation dans les camps de Drancy, d’Auschwitz-Birkenau et de Bergen-Belsen. Devenue magistrate, elle intègre le gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing au poste de ministre de la Santé en 1974. Son projet de loi sur l’IVG qui dépénalise l’avortement est adopté le 29 novembre 1975. De 1979 à 1982, elle est la première présidente du Parlement européen. Elle est ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement Édouard Balladur, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Élue à l’Académie française le 20 novembre 2008, elle publie la même année son autobiographie, Une vie (Stock, 2007).

 

Format : 14,5 x 20,5 cm, 480 pages, 19,90 euros.

Bible – Les récits fondateurs

bible-volume

 

 

 

La Bible comme vous ne l’avez encore jamais vue ni lue !

 

 

 

“Pour raconter ces histoires, je me suis inspiré de la Bible, du Talmud, des Pères de l’Eglise et des lectures de poètes et d’écrivains…» Frédéric Boyer

“S’immerger de nouveau dans ces histoires découvertes à l’enfance, ce fut un merveilleux voyage.” Serge Bloch

Une mise en images contemporaines de 35 grands récits de l’Ancien Testament, de la Genèse au Livre de Daniel, faisant appel aux nouvelles façons de dessiner et d’écrire aujourd’hui.

Une création originale fondée sur la rencontre d’un artiste illustrateur et d’un écrivain.

Des histoires immortelles à travers lesquelles se jouent les grandes questions contemporaines de la liberté et de la responsabilité humaines, de la justice et de l’amour, de la guerre et du pouvoir, de l’exil et des migrations…

De nombreux événements accompagneront la sortie du livre : une grande exposition au Cent quatre, du 24 septembre 2016 à janvier 2017, nuit de la Bible au Théâtre Gérard Philippe…

 

Interviews et Grandes questions sur www.bible-recits.com

Format : 21,5 x 30 cm – 530 pages

Prix : 29,90 euros

Ma vie avec Sainte Teresa – Parution le 24 août

9782227489349.inddÀ l’occasion de sa canonisation, Mère Teresa racontée par la première Française qui a vécu à ses côtés

Sœur Marie a passé plus de 30 années aux côtés de Mère Teresa à Calcutta. Dans ce livre témoignage, elle revient sur les lieux qui ont marqué le parcours de la sainte : le premier bidonville, la première école, le premier logement, la maison-mère ainsi que les foyers créés pour les mourants, les lépreux, les enfants abandonnés…

Sans aucun misérabilisme, ce récit raconte le lien unique qu’établissent les Missionnaires de la Charité avec les plus pauvres des pauvres, les plus méprisés, rejetés par la société indienne. Sœur Marie raconte une Mère Teresa comme seule une personne très proche peut le faire, avec des anecdotes étonnantes et touchantes qui révèlent l’autorité, l’humilité et l’extraordinaire spiritualité de la « sainte de Calcutta ».

 Canonisation de Mère Teresa le 4 septembre 2016.

 

 

Sœur Marie est la première Française à avoir rejoint Mère Teresa à Calcutta, en 1964. Elle a passé plus de 30 années avec elle, partageant la vie quotidienne des Missionnaires de la Charité, depuis les débuts, plutôt difficiles, jusqu’aux grands événements comme le Prix Nobel de la Paix et la mort de Mère Teresa. Elle a regagné la France depuis quelques années et vit à présent à Paris, dans le foyer des missionnaires de la Charité.

 

 

Format : 1,23 x 17.8 cm, 170 pages, 9,90 euros.

 

Guide de lecture de la joie de l’Amour du Pape François

Joie-exe

 

Un guide de lecture pour tous de « La joie de l’Amour »,l’exhortation du Pape François sur la famille

 

Ce petit guide de lecture résume avec clarté, dans un langage accessible à tous, les 325 paragraphes de l’exhortation.

Il donne également des éclairages pédagogiques utiles sur les temps forts du texte : l’amour conjugal, les relations homme/femme, la dimension érotique de l’amour, mariage et divorce, etc. Et il livre des pistes de discussions, à explorer, à méditer, seul ou en groupe, ainsi que des propositions de prière.

Un compagnon indispensable pour tous ceux qui voudront découvrir, approfondir, et transmettre l’enseignement du Pape.

Ce guide permet ainsi une lecture pas à pas de l’exhortation en six sessions.
 

 Format : 14 x 21,50 cm,  80 pages

Prix 6,90 euros.

 

Petite spiritualité du foot

9782227489226.inddUne formidable méditation sur les richesses spirituelles du foot, à l’occasion de  l’Euro 2016

Là où il y a des gens, il y a Dieu.

Et faire du foot, c’est s’approcher de Dieu. Voilà la conviction du Père Bruno Sautereau, athlète qui exerce la fonction d’arbitre de foot depuis des décennies. Le foot, sport universel et populaire par excellence est pour lui le moyen de vivre sa foi.

 

Pour la première fois il a décidé d’écrire sous forme de témoignage tout ce qui fonde son amour de ce sport et qui est indissociable de spiritualité : la joie de la pratique sportive  et de la vie d’équipe, le dépassement de soi, la découverte et le respect des autres, la recherche de la non-violence, le don de soi, l’altruisme, le sport comme facteur de paix, de moment où des nations différentes se donnent rendez-vous.

 

Un récit passionnant, étonnant, plein de sagesse, d’espoir et d’enthousiasme, qui, loin des discours sur les malversations, l’argent, transforme le regard sur ce sport et ceux qui le pratiquent et en fait saisir la grandeur.


Bruno Sautereau est prêtre en Seine-et-Marne et arbitre de football. Marathonien puis footballeur, cet athlète fréquente, depuis plus de trente ans, autant les églises que les stades. Son amour du sport est indissociable de sa foi. Il exerce aujourd’hui les responsabilités de délégué de la Fédération française de foot pour l’Île de France.

 

 

 

 

Format : 17,8 x 12,3 cm, 160 pages, 12,90 euros.