Aux origines de la Torah

Aux origines de la Torah

Un archéologue et un exégète s’associent pour raconter les dernières découvertes

Seize ans après la parution de son  ouvrage La Bible dévoilée, immense succès, où l’archéologue Israël Finkelstein présentait ses découvertes (se rapportant à un travail de 1970 aux années 2000) qui aboutissaient à une remise en question de l’historicité de nombre de récits bibliques, il refait dans ce livre une nouvelle mise au point des découvertes les plus récentes.

Deux évolutions fondamentales dans son travail : d’abord l’utilisation des méthodes scientifiques les plus modernes comme l’imagerie multispectrale ou l’analyse moléculaire, qui ont permis des avancées considérables dans la connaissance des sites et objets fouillés. Deuxième évolution : son intérêt croissant pour l’analyse critique exégétique et son travail avec des chercheurs dans ce domaine.

Voilà pourquoi il publie aujourd’hui avec le bibliste Thomas Römer, cet ouvrage sur les dernières découvertes des origines de la Bible, archéologie et exégèse s’étant mutuellement enrichies.

Israël Finkelstein est un archéologue israélien. Il est directeur de l’Institut d’archéologie de l’Université de Tel-Aviv et coresponsable des fouilles de Megiddo.

Thomas Römer est professeur de la chaire Milieux biblique au Collège de France et enseigne également la Bible hébraïque à l’Université de Lausanne.

19,90 euros. 264 pages.

Paru le 13 février 2019

service communication