Crucifixion

Une somme unique, richement illustrée, sur la crucifixion à travers le temps et les cultures du monde

L’homme en croix, qui fut entre Ve et XIXe siècle le symbole identitaire du christianisme, est désormais l’un des sujets-symboles les plus universels qui soient, dans toutes les formes d’art de tous les continents. Il échappe à tout contrôle ecclésiastique ou politique, est la cible de toutes les dérisions et bricolages, et aussi l’outil rhétorique le plus éloquent pour dénoncer les maltraitances infligées à des populations ou à des personnes assimilables dès lors à des « crucifiées ».

Crucifixion est une somme jusqu’à présent sans équivalent ni précédent, qui retrace l’histoire artistique, mais aussi intellectuelle, théologique et spirituelle, et pour les deux derniers siècles, politique et sociale, de ce sujet. Ouvrage œcuménique et transcontinental, il couvre plus de vingt siècles d’histoire, de l’Espagne au Canada en passant par l’Amérique latine, l’Éthiopie ou encore la Russie.

Ce livre dépasse la frontière entre le religieux et le profane en explorant jusqu’à la phase post-religieuse de l’histoire de la Crucifixion – qui s’amorce avec la Révolution française. Cela en fait un ouvrage qui s’adresse à tous ceux qui voudraient établir des liens rigoureux et éclairants entre la Crucifixion et la culture et se faire une idée de la diffusion sans équivalent de ce sujet.

François Boespflug est historien, théologien, professeur émérite à l’université de Strasbourg et l’un des plus importants spécialistes européens de l’art chrétien. En 1983, il a soutenu une « thèse mixte » (doctorat en théologie et en histoire des religions) à l’Institut catholique de Paris et en Sorbonne, publiée en 1984, sur Dieu dans l’art. Ce sujet ne l’a plus quitté. Il est l’auteur d’une cinquantaine de livres sur la représentation de Dieu et de ses prophètes dans les trois monothéismes abrahamiques, dont Dieu et ses images. Une histoire de l’Éternel dans l’art, Bayard (2008, 3è éd. 2017).

Emanuela Fogliadini est professeure d’histoire de la théologie et de l’iconographie de Byzance et des Orients chrétiens à la Faculté de théologie de l’Italie septentrionale à Milan. Elle est l’auteure de plusieurs livres sur les icônes et la querelle des images.

560 pages – 59,90€

Parution le 30 octobre 2019

service communication