Dans la collection « J’y crois » : L’inconsolation

Dans la collection « J’y crois » : L’inconsolation

Parution le 9 juin 2021

Une exploration radicale de la paix intérieure véritable

Il y a souvent, dans un recoin d’un cœur d’enfant, une peine inconsolable, une blessure secrète qui ne cicatrisera pas chez l’adulte. « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier », a écrit l’écrivain suédois Stig Dagerman. Dans ce livre émouvant, intime et pudique, Claude Plettner explore les peines indicibles, les gouffres de douleurs insondables. S’il y a des événements douloureux qui frappent et marquent à tout jamais, certains nous engendrent à la vie. Se délester de ce qui ne peut se dissoudre, c’est vivre avec le poids mort qu’il faut traîner. C’est aussi traverser un rideau de larmes pour se mettre à l’écoute du désir puissant et audacieux. Seul et désolé, il faut encore se mettre à l’écoute de la source vitale d’une vie qui passe les ravins de la mort. Alors, au cœur de l’inconsolation s’impose la paix, et peut-être même la joie.

160 pages – 14,90 €

Claude Plettner est théologienne, et a longtemps été éditrice. Elle a notamment publié « Le corps bouleversé, choisir le célibat », « Une année avec Thérèse d’Avila » et avec Véronique Margron « Fragiles existences », ainsi que « Solitudes nuit et jour ».
service communication

Laisser un commentaire