Homs

Le « Des hommes et des dieux » syrien…

Homs, 7 avril 2014. Le père Frans, jésuite néerlandais, vivant en Syrie depuis 1966 est assassiné dans le jardin du couvent où il continuait de résider malgré le conflit syrien faisant rage dans cette partie de la ville assiégée, meurtrie par les bombardements quotidiens, par l’absence de ravitaillement. Le Vatican ne tarde pas à envoyer une dépêche : « Un homme de paix est mort. » Le visage de cet homme hors du commun est alors sur tous les écrans de télévisions occidentales. Le père Frans incarne l’esprit de fraternité et une ténacité incroyable à protéger les innocents…

Le père Ziad Hilal était à ses côté à Homs, de l’autre côté de la ville. Jésuite lui aussi, né en Syrie, le jeune curé de Homs livre ici un témoignage poignant de la solidarité à l’œuvre sous les bombes. Il est un héros presque ordinaire, de ceux que la fraternité inspire au quotidien, et qui, comme son ami Frans, ne renoncent jamais à vouloir la paix. Il est le frère de ses voisins musulmans qui risquent leur vie pour lui, le médiateur des situations qui semblent désespérés, un veilleur parfois impatient et toujours tenace.

Un témoignage rare et inspirant.


Ziad Helal est né en 1973 en Syrie. Prêtre catholique, jésuite, il s’est installé à Homs où il a dirigé le service jésuite des réfugiés et fondé le centre Éduquer les enfants à la Paix et à la Réconciliation.

François-Xavier Maigre est rédacteur en chef à Pèlerin Magazine. Il est l’auteur chez Bayard de Sur la trace de l’archange et, avec Jean Vanier, d’ Un cri se fait entendre.

17,90 euros. 200 pages.

En librairie le 20 mars 2019.

alice louvet