La trace d’un visage

La trace d’un visage

Réédition dans la collection Comètes de l’ouvrage le plus personnel du P. Bruno Chenu

Pour parler de Dieu, les croyants lui ont attribué un visage. Et Dieu les a comme pris au mot en devenant l’un de nous, Jésus de Nazareth. Désormais la foi chrétienne est une affaire de parole et de regard. Dieu se donne à contempler et à écouter par les deux voies de la Bible et de l’icône. Mais la compromission de Dieu avec le visage humain nous fixe un troisième rendez-vous : la relation à l’autre homme. « J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ». Le christianisme est la religion des visages. Visage du Christ défiguré et transfiguré, visage du disciple qui voit et qui entend, visage du pauvre, qui est sacrement de Dieu. L’Église n’est pas l’addition de ces visages, mais leur mystérieuse communion. Bruno Chenu, religieux assomptionniste, théologien, rédacteur en chef du quotidien La Croix, nous invite à une méditation forte, à la hauteur de nos exigences de beauté, d’échanges, de vérité.

Bruno Chenu, né en 1942, théologien assomptionniste, il s’est fait connaître par les nombreux articles qu’il a publiés dans le journal La Croix dont il a été rédacteur en chef de 1988 à 1997, et par plus d’une dizaine d’ouvrages théologiques accessibles au grand public.

183 pages – 13,90€

Parution le 6 novembre 2019

service communication