Blog Bayard Éditions

Le mal, la justice, l’injustice : Le livre de Job évoque des thèmes éternels

 

Le livre de Job est un récit très ancien (entre les VIe et IVe siècles av. J.-C.) auquel des parties ont été ajoutées. Job, manifestement une figure fictive, sert à exposer le problème de la souffrance infligée à des innocents et à réfléchir aux différentes questions qui en découlent : est-ce la justice ou l’injustice qui l’emporte dans le monde et dans la vie ? Dans quelle mesure Dieu est-il responsable de tel ou tel état de fait ?

La seule réponse qui s’avère indiscutablement fausse est celle des amis de Job qui, pour préserver Dieu de toute critique, s’efforcent de montrer que le malheur et la souffrance sont la conséquence de la culpabilité humaine.
Tous les autres essais d’explication, y compris les reproches massifs que Job adresse à Dieu, comportent une part de légitimité. Pour Thomas Krüger, peut-être était-ce l’intention même du livre de Job de montrer que de telles questions restent et doivent rester ouvertes.
Selon lui, il serait en effet très discutable de recourir à des explications théologiques pour justifier la souffrance dans le monde plutôt que de protester contre elle et d’essayer de s’y opposer concrètement.

 

Thomas Krüger est professeur d’Ancien Testament et spécialiste des religions et des langues orientales. Il enseigne au Séminaire théologique de Zurich et a publié de nombreux ouvrages en langue allemande et anglaise.

 

Format : 17,5 x 21,5 cm, 200 pages, 21,90 euros.

En librairie le 26 septembre 2018.

Laisser un commentaire