« Johnny, j’peux pas me passer de toi ». Écritures de séparation et mémoire

« Johnny, j’peux pas me passer de toi ». Écritures de séparation et mémoire

Les paroles d’amour des fans de Johnny

Depuis la mort de Johnny Hallyday, une avalanche d’écritures emplit dix mille pages d’un livre d’or ouvert à l’église de la Madeleine. Face à ce déferlement, les sociologues Jean-François Laé et Laetitia Overney se sont interrogés : que signifie cette manière d’agir avec l’écrit ? De quoi est faite cette « communauté d’affection » qui traverse un demi-siècle ? Comment se dit le travail, l’amour, le quotidien, la famille, l’amitié, la solidarité

Les deux auteurs, en se penchant sur ce qui forme comme un grand mouvement d’écriture populaire, soulignent les réminiscences de l’expérience ordinaire, du chagrin, mais aussi une certaine façon de se penser et de se sentir séparé.

Le lecteur découvre avec émotion que l’écriture de ces anonymes fait circuler une force prodigieuse et une étonnante fidélité. Un ouvrage unique, très original par son approche et son sujet.

Jean-François Laé est un sociologue, professeur à l’Université de Paris 8 Saint-Denis, membre de l’UMR CRESPPA-7217. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels : Lettres perdues. Écritures, amour et solitude, (avec Philippe Artières), Hachette ; Archives personnelles. Histoire, anthropologie et sociologie, (avec Philippe Artières), Armand Colin.

Laetitia Overney est une sociologue, maîtresse de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, chercheure à l’UMR AUSSER 3329-IPRAUS.

230 pages – 15,90€

Parution le 20 novembre 2019

service communication