Tarjuman, une trahison française

Tarjuman, une trahison française

Un scandale d’État : l’affaire des interprètes afghans

De 2001 à 2012, durant l’intervention occidentale en Afghanistan, l’armée française a employé 800 interprètes (Tarjuman en langue dari). Ils représentaient un maillon indispensable au travail des soldats sur le terrain. Pourtant, une fois la France retirée d’Afghanistan, elle a refusé d’accorder des visas à la plus grande partie de ces interprètes.

Aujourd’hui, menacés de mort, harcelés, ils doivent se cacher pour survivre. Ce n’est pas la première fois dans son histoire que la France laisse un sentiment de trahison et d’abandon chez ceux qui l’ont servie hors de ses frontières.

Cette enquête très fouillée a été menée sur le terrain et dans les milieux diplomatiques et politique par deux journalistes qui ont eu accès à des sources confidentielles. Ils les révèlent aujourd’hui.

Brice Andlauer est journaliste indépendant. Il a travaillé quatre ans pour la chaîne I-TELE, et réalise aujourd’hui des reportages pour la RTS, Explicite et Boxsons. Ses reportages l’ont conduit en Iran, en Turquie, à Cuba, au Mali et en Afghanistan.

Quentin Müller est reporter indépendant, spécialisé dans la région du Proche-Orient et plus spécifiquement le pourtour du golfe Arabo-Persique. Il contribue à différents médias français (Libération), anglophones et finlandais.

Format : 14,5 x 19 cm, 18,90 euros.

En librairie le 06 février 2019.

alice louvet

    2 commentaires

    Semaine brève etintense | Lise Capitan Gilbert Traductrice Publié le6:19 - Fév 22, 2019

    […] de la SFT avait organisé une marche solidaire pour les interprètes afghans. En ce début de mois, une publication vient approfondir le sujet, et je l’ajoute à ma […]

      alice louvet Publié le4:53 - Fév 25, 2019

      Nous espérons que le livre vous plaira et que l’enquête approfondie pourra aider à la cause de ces interprètes.
      Et, bien entendu, merci pour l’intérêt que vous portez à notre livre.